Dans le bureau de Bruno Retailleau, Tony Parker côtoie Clemenceau et de Lattre de Tassigny

Publié à 12h14, le 12 février 2015 , Modifié à 12h39, le 12 février 2015

Dans le bureau de Bruno Retailleau, Tony Parker côtoie Clemenceau et de Lattre de Tassigny
Georges Clemenceau, Bruno Retailleau, Tony Parker et Jean de Lattre de Tassigny © Montage Le Lab via AFP

DIS MOI QUI IL Y A DANS TON BUREAU, JE TE DIRAI QUI TU ES - Bruno Retailleau a au moins un point commun avec Manuel Valls : tous deux admirent Georges Clemenceau. Si la passion du Premier ministre pour la figure tutélaire du "Tigre" est connue, celle du patron des sénateurs UMP l'est moins. Et pourtant, sachez-le : le sénateur de Vendée est capable de citer, de tête et quasiment à volonté, les écrits du "Père la Victoire".

Il confie même au Lab avoir offert au locataire de Matignon (alors ministre de l'Intérieur) un dessin de Georges Clemenceau à la tribune de l'Assemblée nationale, à l'occasion d'une cérémonie sur la tombe du grand homme, en novembre 2013.



Au-delà des discours et des prises de position, les bureaux des responsables politiques sont souvent révélateurs de leurs personnalités, de leurs préoccupations et de leurs engagements. Aussi, ne vous étonnez pas de voir trôner, dans le bureau du président du groupe UMP au Sénat, un portrait de Georges Clémenceau. Connu tant pour avoir négocié le Traité de Versailles que pour son anticléricalisme, ce dernier n'en reste pas moins une référence par certains aspects surprenante pour un élu de Vendée, terre religieuse s'il en est. Un élu qui n'hésite pas à monter au créneau quand l'application de la laïcité conduit à des décisions qu'il juge "injustes" et "inquiétantes", comme le retrait d'une crèche de Noël des locaux du conseil général. 

Mais ce serait oublier que Clemenceau le "bouffeur de curés" était lui aussi vendéen et que, sur l'étagère du bureau de Bruno Retailleau, il côtoie le Maréchal de Lattre de Tassigny. Héros de la guerre de 14-18, "il a signé l'acte de capitulation de l'Allemagne", rappelle le sénateur. Qui explique cette double admiration, représentative à la fois d'un républicanisme pur et dur et d'une France plus traditionaliste :

Ils sont nés dans le même petit village de Vendée (Mouilleron-en-Pareds, ndlr). C'est la double trame dont est tissée l'histoire de France.

Élu au conseil général de Vendée depuis 1988, qu'il préside depuis 2010 (mais qu'il s'apprête à quitter douloureusement à la faveur des élections régionales), Bruno Retailleau a également mis sur pied, en 2013, une exposition "Clemenceau et les arts" visant à illustrer la "facette méconnue" de la personnalité de l'ancien Président du Conseil, dont il rappelle qu'il fut l'ami du peintre Monet, entre autres.

Voilà donc le sénateur en illustre compagnie, dans ses quartiers du deuxième étage du Palais du Luxembourg. Mais ce n'est pas tout. Entre les deux hommes, un troisième est mis à l'honneur : en "grand fan de basket", Bruno Retailleau n'a en effet pas oublié d'accorder une place de choix à un cliché de lui-même en compagnie de... Tony Parker.

Du rab sur le Lab

PlusPlus