De François Fillon à Nicolas Sarkozy : "tu as en face de toi le président de l’UMP"

Publié à 07h36, le 29 octobre 2014 , Modifié à 16h36, le 29 octobre 2014

De François Fillon à Nicolas Sarkozy : "tu as en face de toi le président de l’UMP"
Nicolas Sarkozy et François Fillon © Reuters - Montage Le Lab

En meeting à Marseille, mardi 28 octobre, Nicolas Sarkozy a confié avoir rencontré, le jour même, François Fillon. "Je lui ai demandé de s’associer au travail de reconstruction de notre famille politique. Nous devons travailler ensemble, je veux l’unité", a déclaré l’ancien chef de l’Etat-candidat à la présidence de l’UMP.

Ça, c’est la version officielle et publique côté Nicolas Sarkozy des relations qu’il entretient avec son ancien Premier ministre. Qu’en est-il de la version côté François Fillon ? L’Opinion révèle que le député UMP de Paris, candidat déclaré à la primaire UMP de 2016, a écrit à Nicolas Sarkozy le 27 octobre pour lui demander d’arrêter de revenir sur le duel fratricide entre lui et Jean-François Copé, en 2012, pour la présidence du parti.

Grief contre grief, Nicolas Sarkozy lui a alors répondu au téléphone, selon le JDD. Et l'ex-président lui a expliqué qu'il en avait "marre" de le voir régulièrement remettre sur le tapis les "affaires" dans lesquelles son nom est cité (par exemple ici).

Les deux avaient tenté de se rapprocher après que les liens ont été distendus. Ils se sont ainsi rencontrés le 2 octobre durant 1h45 - et c'était très tendu -, raconte encore L’Opinion qui rapporte ce que François Fillon a dit à Nicolas Sarkozy. En face-à-face et en souhaitant se démarquer de Jean-François Copé qu’il accuse toujours d’avoir triché lors de leur duel sanglant.

Si j'ai perdu, c'est à cause de la triche. Tu as en face de toi le président de l'UMP. Tous tes proches ont soutenu le tricheur.

Aujourd’hui sans président, l’UMP va bientôt voter pour savoir qui de Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire ou Hervé Mariton succédera à Jean-François Copé rue de Vaugirard.

[Edit 16h35 : ajout des informations du JDD]

Du rab sur le Lab

PlusPlus