François Fillon ravi que Nicolas Sarkozy rembourse à l'UMP le paiement de ses pénalités de campagne

Publié à 16h01, le 03 décembre 2014 , Modifié à 16h04, le 03 décembre 2014

François Fillon ravi que Nicolas Sarkozy rembourse à l'UMP le paiement de ses pénalités de campagne
Nicolas Sarkozy et François Fillon © REUTERS/Gonzalo Fuentes

Nicolas Sarkozy a finalement réglé à l'UMP les pénalités payées par le parti après le rejet des comptes de campagne du candidat à la présidentielle de 2012. Montant du chèque signé par le nouveau président de l'UMP : 363.615 euros.

Et s'il en est un que ce remboursement satisfait, c'est bien François Fillon. L'ancien Premier ministre l'a fait savoir à l'AFP, mercredi 3 décembre, par le biais de son entourage :

François Fillon se félicite de cette décision.

Le paiement des pénalités par l'UMP restait en travers de la gorge de l'ancien Premier ministre. Dans leur livre Sarko s'est tuer (éd. Stock), Gérard Davet et Fabrice Lhomme évoquent – on l'a vu – un déjeuner entre François Fillon et le secrétaire général de l'Élysée Jean-Pierre Jouyet. D'après les deux journalistes du Monde, durant le repas François Fillon "se montre particulièrement sévère s'agissant des pénalités remboursées par l'UMP en lieu et place de Nicolas Sarkozy, sanctionné pour avoir dépassé le plafond de ses dépenses de campagne en 2012". Voici ce que l'ancien Premier ministre a dit selon Gérard Davet et Fabrice Lhomme :

Jean-Pierre, c'est de l'abus de bien social, c'est une faute personnelle, l'UMP n'avait pas à payer.

Le conseil constitutionnel avait décidé de rejeter les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy. L'ancien président s'était vu infligé à titre personnel, en tant que candidat, plus de 400.000 euros de pénalités. Des pénalités payées, donc, par l'UMP – avec l'accord de Bercy.

À LIRE AUSSI SUR LE LAB >> Nicolas Sarkozy et François Fillon affichent leurs relations "apaisées" dans la presse

Du rab sur le Lab

PlusPlus