L’UMP s’apprête à exclure Jérôme Lavrilleux lors de son prochain bureau politique

Publié à 17h30, le 20 juin 2014 , Modifié à 17h30, le 20 juin 2014

L’UMP s’apprête à exclure Jérôme Lavrilleux lors de son prochain bureau politique
Jérôme Lavrilleux. © Maxppp.

Depuis qu’il a reconnu des dérapages suite aux révélations dans l’affaire Bygmalion, Jérôme Lavrilleux est prié par de nombreuses personnalités de l’UMP de renoncer à son mandat de député européen. Ce qu’il ne semble pas enclin à faire.

En revanche, selon les informations de RTL, ce vendredi 20 juin, l’UMP s’apprête à l’exclure du parti lors du prochain bureau politique du 24 juin. Ainsi des "sources proches de la direction provisoire", c’est-à-dire le triumvirat formé par les anciens Premiers ministres François Fillon, Jean-Pierre Raffarin et Alain Juppé, ont affirmé à la radio que l’exclusion de Jérôme Lavrilleux serait inscrite à l’ordre du jour de ce bureau politique.

RTL précise également que Jérôme Lavrilleux n’est plus rémunéré par l’UMP même s’il n’a pas démissionné formellement de son poste de directeur de cabinet de Jean-François Copé, qui n’est plus président de l’UMP depuis le 15 juin.

"Comme trois autres salariés, il fait l’objet depuis 8 jours d’une mise à pied en vue d’un possible licenciement", écrit encore RTL qui cite "un cadre du parti" :

La logique voudrait qu’il parte de lui-même. Il est en CDI. Mais pour le moment, il n’en a rien fait.

Du rab sur le Lab

PlusPlus