L'université d'été du PS reste à La Rochelle malgré l'élection d'un maire socialiste dissident

Publié à 06h59, le 22 avril 2014 , Modifié à 06h59, le 22 avril 2014

L'université d'été du PS reste à La Rochelle malgré l'élection d'un maire socialiste dissident
Université d'été du PS du 26 août 2013. © Maxppp

La Rochelle, terre de dissidents socialistes, continuera d'accueillir l'université d'été du parti pour 2014. Jean-Christophe Cambadélis, nouveau premier secrétaire, l'annonce à Sud Ouest ce 22 avril :

Nous serons présents et fidèles à La Rochelle.

En 2012, c'est l'existence du premier secrétaire de la fédération PS de Charente-Maritime, Olivier Falorni, tombeur de Ségolène Royal aux législatives, qui avait remis en cause la localisation de l’université d'été, traditionnellement organisée fin août à La Rochelle. Longtemps organisateur de l'évènement, le député avait été exclu du PS. Le parti avait décidé de ne pas bouger car tout était déjà "préparé".

Cette année, le profile de dissident de Jean-François Fountaine a remis la question sur le tapis. Ce dernier a été exclu du parti début janvier après avoir décidé de maintenir sa candidature aux municipales de La Rochelle. Il avait pourtant perdu la primaire contre Anne-Laure Jaumouillé. Les deux s'étaient opposés au deuxième tour, Jean-François Fountaine l'emportant à 43% dans une triangulaire.

Dans Sud Ouest, Jean-Christophe Cambadélis ne s'avance pas sur la réintégration des deux dissidents, possible uniquement après deux ans d'exclusion selon les statuts du parti. Il lance un vague :

Il faudra bien sûr tourner la page mais ça dépend tout autant d'eux que de nous. Je suis ouvert au rassemblement, mais pas à n'importe quelle condition. Nous en discuterons.

Du rab sur le Lab

PlusPlus