La blagounette de Claude Bartolone qui espère, "bien sûr", être un jour le roi des éléphants

Publié à 15h08, le 14 mars 2015 , Modifié à 11h37, le 15 mars 2015

La blagounette de Claude Bartolone qui espère, "bien sûr", être un jour le roi des éléphants

BABARTOLONE – Chaque samedi, LCI rencontre un acteur majeur de la politique française dans son bureau. L’occasion de découvrir ce qui orne le lieu de travail de ces politiques. Ce 14 mars, c’est au tour du président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, d’ouvrir les portes de son bureau à l’Hôtel de Lassay.

Et sur sa table de travail, entre un buste de Jean Jaurès et un pot de miel de l’Assemblée nationale, figure une petite statuette d’éléphant, symbole moqueur des caciques du Parti socialiste. Une présence qu’explique, amusé, Claude Bartolone :

"

Ce sont mes amis qui ont tout de suite repéré le fait que les responsables au sein du PS étaient surnommés les éléphants. J’en ai un ici à l’Assemblée nationale mais chez moi, en Seine-Saint-Denis, j’en ai une collection. Dès qu’il y a un de mes amis qui va dans un pays où il y a des éléphants, J’ai le droit en retour à des éléphants. Je les connais presque par le prénom de ceux qui me les ont offert (rires).

"

Interrogé pour savoir s’il espérait un jour "peut-être" devenir "le roi des éléphants", l’ambitieux député PS de Seine-Seine-Denis rétorque dans un grand éclat de rire :

"

Bien sûr (rire).

"

Voir ce passage isolé par LCI :



Figurent également dans le bureau du président de l’Assemblée nationale une une de Libération avec François Mitterrand, un petit mot manuscrit que lui a écrit son ancienne prof de français le jour de son élection au perchoir, une photo avec Christiane Taubira ainsi qu’un autre cliché avec… Angela Merkel. Et Claude Bartolone, qui prône une confrontation avec l’Allemagne, de raconter, pas peu fier, par rapport à la chancelière allemande :

"

C’était au cours de la célébration du 50e anniversaire du Traité de l’Elysée. Nous étions au Bundestag à Berlin et à la fin elle est venue me voir - ce moment que fixe la photo - pour me dire : ‘c’est vous qui avez prononcé le plus beau discours’.

"

Un compliment qui valait bien une photo.

Du rab sur le Lab

PlusPlus