La carte des tours de France de Bruno Le Maire et Hervé Mariton pour la conquête de l’UMP

Publié à 12h49, le 23 août 2014 , Modifié à 18h25, le 23 août 2014

La carte des tours de France de Bruno Le Maire et Hervé Mariton pour la conquête de l’UMP
Carte des déplacements de Bruno Le Maire et Hervé Mariton. © Google Map et Maxppp.

#TdF - Ils sont deux, uniquement deux, tout du moins pour l’instant. Bruno Le Maire et Hervé Mariton sont les deux seuls candidats déclarés à la présidence de l’UMP. Le parti autrefois dirigé par Jean-François Copé élira son nouveau président en novembre. En attendant, les impétrants profitent de l’été pour parcourir la France, rencontrer les militants. Renforcer leurs réseaux.

Le Lab vous a concocté une carte des déplacementsde chaque candidat, mettant en lumière des stratégies différentes, comme celle de l'international pour Hervé Mariton.

#BRUNO LE MAIRE

Bruno Le Maire avait déjà commencé, avant même de se déclarer candidat à la présidence de l’UMP, usant de la campagne des municipales pour visiter les différentes fédés. Il a donc poursuivi sur sa voie cet été. Entre le 11 juin, date officielle de sa candidature sur BFMTV, et le 30 août, le député de l’Eure aura effectué 31 déplacements, de Vernon (Haute-Normandie) à Royan (Charente-Maritime) en passant par Vesoul (Haute-Saône), Lille (Nord) et même Düsseldorf en Allemagne. 

Ci-dessous, la carte des déplacements, effectués ou prévus, de Bruno Le Maire du 11 juin au 30 août, date du Campus UMP au Touquet :



#HERVÉ MARITON

Même constat pour Hervé Mariton, déclaré candidat quelques jours plus tôt que Bruno Le Maire, le 5 juin, dans une interview au Figaro. Le député de le Drôme a lui-aussi profité de l’été et des vacances parlementaires pour parcourir l’Hexagone. Mais pas que. S’il a rencontré les militants UMP à Rilleux-la-Pape (Rhône), à Vannes (Morbihan) ou à Annecy (Haute-Savoie), il s’est aussi rendu à Londres, Rome et Netanya, en Israël. 

Au total, il comptabilise 29 déplacements.

Ci-dessous, la carte des déplacements, effectués ou prévus, d’Hervé Mariton du 5 juin au 30 août, date du Campus UMP au Touquet :



Il ressort de ces deux cartes qu’une grande zone du centre de la France est bien moins visitée que les autres par les deux candidats. Évidemment, chacun des deux a privilégié sa terre électorale. Mais pas seulement. Ils ont surtout, l’un comme l’autre, ignorée une grande zone de l’Hexagone. Tiens, si l’on compare la carte des déplacements de Le Maire et Mariton avec celle des résultats des élections législatives de 2012 (source : toxicode.fr), on s’aperçoit sans trop forcer que les candidats se sont avant tout rendus dans les fiefs de droite.





Et n’allez pas croire que pendant les quelques jours de trous, les deux candidats se sont tournés les pouces. Rien qu’au mois d’août, Hervé Mariton a donné cinq interviews dans les matinales : une à Europe 1, une à RTL, une à France Inter et deux à i>Télé (mois en cours). Et c’est sans compter les interviews à la presse locale.

Bruno Le Maire, lui, a fait une pause radio et télé après avoir été en tête des squatteurs des matinales du mois de juillet. C’est tous cas vrai, ce samedi 23 août.

METHODO

Pour effectuer ces cartes, nous nous sommes basés sur les agendas des deux candidats, consultables chacun sur leur site officiel. Les dates à venir sont susceptibles de modifications.

Du rab sur le Lab

PlusPlus