Lagarde et Morin passés par l'UMP: le mauvais exemple de Juppé pour plaider l'alliance avec les centristes

Publié à 11h43, le 13 février 2015 , Modifié à 11h53, le 13 février 2015

Lagarde et Morin passés par l'UMP: le mauvais exemple de Juppé pour plaider l'alliance avec les centristes
© images AFP

ERREUR SUR LE PARTI - Dans une interview à Sud Ouest ce 13 février, Alain Juppé milite une nouvelle fois pour le rapprochement entre l'UMP et le centre, rappelant que cela fait partie de "l'ADN initial" de l'UMP que de s'allier avec les centristes. Pour appuyer ses propos, il rappelle que Jean-Christophe Lagarde ou Hervé Morin, figures actuelles de l'UDI, ont fait leurs armes à l'UMP. Détail notable : c'est faux.

On peut ainsi lire ceci dans Sud Ouest :

Il y a deux tendances à l'UMP. L'une va plus vers la droite, l'autre va plus vers le rassemblement. Et ce débat-là n'est pas tranché. Je suis convaincu que si l'UMP s'enferme entre le FN et un centre à qui elle refuse d'ouvrir la porte, elle est vouée à être réduite à une peau de chagrin. Il faut retrouver l'ADN initial de l'UMP, celui du rassemblement de la droite et du centre. En 2012, le centre nous a quittés pour créer l'UDI. Lagarde, Morin, Jouanno, viennent de l'UMP.

S'il est vrai que l'UMP s'est construite à l'origine pour rassembler les tendances libérales, centristes et conservatrices et qu'une majorité de députés membres de l'UDF d'alors ont rejoint le mouvement, s'il est également vrai que l'UDI a rappelé à elle ces centristes lors de sa création en 2012, s'il est vrai encore que Chantal Jouanno a changé d'étiquette politique ... ce n'est pas le cas de Jean-Christophe Lagarde et d'Hervé Morin.

Le président de l'UDI s'est d'ailleurs offensé de cette confusion et a tenu à rappeler à Alain Juppé, via Twitter, qu'il n'était pas passé par la case UMP. Ce qui a donné lieu à un échange d'amabilité entre les deux hommes :

A cette heure, Hervé Morin n'a pour sa part pas réagi.

Du rab sur le Lab

PlusPlus