Le comité des ex-Premiers ministres devient une série de "déjeuners informels"

Publié à 08h12, le 04 décembre 2014 , Modifié à 09h24, le 04 décembre 2014

Le comité des ex-Premiers ministres devient une série de "déjeuners informels"
Sarkozy, Fillon et Juppé le 3 décembre 2014 lors du bureau politique de l'UMP. © Reuters / Dominique Faget / Pool

PSCHIIIT - Le "comité des ex-Premiers ministres" tourne court et devient ... un simple déjeuner régulier. La première proposition de Nicolas Sarkozy de nouveau président de l'UMP avait fait bondir les principaux concernés, Alain Juppé s'opposant par exemple à un comité "naphtaline, qu'on sortirait de l'armoire de temps en temps". Lors du tout premier bureau politique du 3 décembre au soir, Nicolas Sarkozy est donc revenu sur son idée, assurant qu'elle avait été mal comprise.

Loin de lui l'idée d'enfermer ses concurrents dans un "comité de vieux cons", pour reprendre l’expression d'un proche de François Fillon. Selon le récit fait par des participants au Point, le comité des ex est donc devenu une série de "déjeuners informels quelques fois dans l'année".

Une proposition de François Fillon qui a fait rire Alain Juppé :

Un déjeuner, donc j'y adhère.

C'est Dominique de Villepin, seul "ex" à s'être déclaré partant pour ledit comité, qui va être déçu.

Mais n'y voyez pas un revers de Nicolas Sarkozy : Christian Jacob vous expliquerait que "vous n'avez pas compris". Sur Sud Radio jeudi 4 décembre, le patron des députés UMP a assuré qu'il ne s'agissait en rien d'une difficulté de l'ancien président de la République à "imposer ses volontés", selon les mots du journaliste : 

C'est précisément le contraire : ils ont convenu de se retrouver ensemble, comment voulez-vous que je le dise ? [...] Vous n'avez absolument pas compris : ce qu'ils ont acté ensemble, c'est de dire qu'ils se retrouveraient, de manière informelle, mais qu'ils se retrouveraient.

[Edit 9h20 : ajout des déclarations de Christian Jacob]

Du rab sur le Lab

PlusPlus