Le menu unique ? Très peu pour les députés UMP Claude Goasguen et Arnaud Robinet

Publié à 10h59, le 18 mars 2015 , Modifié à 16h19, le 18 mars 2015

Le menu unique ? Très peu pour les députés UMP Claude Goasguen et Arnaud Robinet
© Montage le Lab

HACHÉ MENU- Ils digèrent assez mal le soutien de Nicolas Sarkozy à l’instauration d’un menu unique dans les cantines scolaires. Invité le 17 mars au 20h de TF1, le président de l’UMP a en effet soutenu le maire de Chalon-sur-Saône dans sa décision d’instaurer un menu unique dans les cantines de sa commune. Une mesure présentée au nom de la "laïcité".

Invité sur le plateau d’iTÉLÉ peu après l’intervention de Nicolas Sarkozy, le député UMP et maire du XVIème arrondissement Claude Goasguen a montré de profondes réticences :

 

"

Est-ce que ce sont vraiment des sujets d’actualité ? (...) Ce n’est pas la peine de remettre un peu de vinaigre ni d’acide sulfurique.

"

Claude Goasguen a affirmé que cette vision "intégriste" de la laïcité ne lui correspondait pas :

"

C’est une vision laïque intégriste qui n’est pas la mienne.

"

Un échange isolé par le Lab :



Mercredi 18 mars au matin, c’est au tour du député UMP Arnaud Robinet d’affirmer son incompréhension sur ce soutien de l’ancien chef de l’État :

 

"

 Il ne faut pas confondre repas de substitution et repas Halal ou Casher.



Je ne comprends pas pourquoi ma famille politique s’engage sur ce terrain, (…) on va semer la confusion chez nos concitoyens.

"

Une déclaration isolée par le Lab



Les deux hommes semblent surpris, mais cette proposition n'est pas nouvelle. Le candidat Sarkozy de l’élection de 2012 y faisait constamment référence : 

Bonus track 

Le sujet a également fait réagir Dominique Perben, l'ancien maire de Chalon-sur-Saône de 1983 à 2002. L'ancien Ministre de la Justice sous Jacques Chirac avait mis en place il y a 31 ans ces menus de substitution dans sa ville. Interrogé par le Journal de Saône et Loireil ne mâche pas ses mots : 

"

J’avoue être consterné par la décision de Gilles Platret de supprimer les menus de substitution les jours de viande de porc. (...) Que signifie cette instrumentalisation de la laïcité ? Laïcité n’a jamais signifié la non prise en compte des règles, des habitudes, des coutumes différentes.<br><br>Pourquoi revenir sur un fonctionnement qui ne gênait personne et qui permettait un vivre ensemble accepté par tous ?

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus