Législative partielle dans le Doubs : le candidat Front de gauche revendique le soutien de Syriza

Publié à 14h55, le 28 janvier 2015 , Modifié à 16h20, le 28 janvier 2015

Législative partielle dans le Doubs : le candidat Front de gauche revendique le soutien de Syriza
Vincent Adami dans "La Voix est libre" sur France 3 Franceh-Compté en janvier 2015. © imiage France 3.

Le candidat du Parti socialiste a Manuel Valls, celui du Front de gauche brandit Syriza. Vincent Adami, candidat à la succession de Pierre Moscovici dans le Doubs et soutenu par le Front de gauche, le NPA et le MRC de Jean-Pierre Chevènement, revendique ce 28 janvier dans un communiqué le soutien de Georgos Katrougalos, représentant du parti de la gauche radicale vainqueur des législatives en Grèce.

Georgios Katrougalos est député européen et ministre dans le gouvernement d'Alexis Tsipras, nouvelle coqueluche de la classe politique française. Selon le candidat, il lui adresse ce message de soutien :

L’élection partielle de dimanche est très importante. En Grèce nous avons besoin du maximum de députés français de gauche pour nous aider à appliquer notre programme social et faire avancer ensemble l’idée d’une Europe solidaire et démocratique. Remplacer Pierre Moscovici par un député qui refusera l’austérité serait une belle victoire !



Je souhaite un grand succès à Vincent Adami et au Front de gauche.

Le même Georgios Katrougalos avait déjà participé au meeting commun français de soutien à Syriza auprès de Jean-Luc Mélenchon ou Cécile Duflot.

Vincent Adami est quant à lui élu municipal communiste à Audincourt, lieu où s'est déroulé le meeting de son adversaire socialiste Frédéric Barbier et de Manuel Valls, le 27 janvier. Un meeting marqué par la coupure de courant revendiquée par la CGT Energie-Mines qui protestait contre la loi de transition énergétique. Vincent Adami se dit "solidaire" de leur action.

Du rab sur le Lab

PlusPlus