Les élus UMP du 17e arrondissement de Paris approuvent la plainte d’Anne Hidalgo contre Fox News

Publié à 13h10, le 23 janvier 2015 , Modifié à 13h17, le 23 janvier 2015

Les élus UMP du 17e arrondissement de Paris approuvent la plainte d’Anne Hidalgo contre Fox News
Brigitte Kuster, le 29 mars 2008 © MATHIEU GENON / AFP

Nathalie Kosciusko-Morizet l’a dit, elle ne voit pas trop l’intérêt d’attaquer en justice Fox News, comme l'envisage la mairie de Paris après un reportage caricatural de la chaîne américaine sur d’imaginaires "zone de non-droit" dans la capitale. Eh bien il semble que sur ce sujet, la chef de file de la droite parisienne ne soit pas suivie par l’ensemble de ses troupes.

Les élus UMP du 17e arrondissement approuvent ainsi l’initiative d’Anne Hidalgo, comme l’a relevé ce vendredi 23 janvier le journaliste Vincent Michelon. Et pour cause : le quartier des Epinettes, dans le 17e, fait partie des secteurs parisiens présentés par Fox News comme une de ces no-go zones où les non-musulmans n’auraient pas droit de cité.

Brigitte Kuster, la maire du 17e, présentera donc lundi 26 janvier en conseil municipal un vœu abondant en ce sens. Ci-dessous, un extrait du texte, que Le Lab a pu consulter :

Considérant la plainte que la maire de Paris a déposée à raison pour obtenir de la chaîne américaine la réparation du préjudice subi, Brigitte Kuster, Jérôme Dubus (conseiller de Paris, NDLR), et les élus du groupe UMP émettent le vœu que la mairie de Paris exerce, en cette période troublée, une vigilance accrue quant à l’image des quartiers populaires de la capitale véhiculée dans les médias étrangers.

Contactée par Le Lab, Brigitte Kuster confirme :

On accompagne cette démarche qui pour nous est légitime. Les Epinettes, c’est un quartier populaire formidable, dynamique, ce n’est pas le Bronx.

Alors qu’on lui rappelle les "doutes" émis par NKM sur l’intérêt d'une procédure judiciaire, Brigitte Kuster nuance un peu son propos. Sans renier pour autant sa prise de position :

On peut avoir des doutes, mais il n’est pas envisageable de laisser des médias dégrader l’image de nos quartiers.

Du rab sur le Lab

PlusPlus