Emprunt russe : Marine Le Pen et Xavier Bertrand se traitent respectivement de menteurs

Publié à 15h14, le 08 décembre 2014 , Modifié à 15h26, le 08 décembre 2014

Emprunt russe : Marine Le Pen et Xavier Bertrand se traitent respectivement de menteurs
Marine Le Pen et Xavier Bertrand © Montage via MaxPPP et Reuters

NANANÈRE – Xavier Bertrand et Marine Le Pen débattent, ce lundi 8 décembre. Ou plutôt s'envoient des noms d'oiseaux par message interposés. Clairement, la présidente du Front national n'a pas apprécié se faire traiter de "menteuse" par le député UMP.  C'était un peu plut tôt, sur RTL. L'ancien ministre du Travail est revenu sur le prêt de 9 millions d'euros accordé au FN par une banque russe, preuve selon lui que l'élue frontiste est liée à Moscou. Voici ce que Xavier Bertrand a déclaré :

Le double discours, le mensonge du Front national sautent aux yeux de tout le monde. […] Marine Le Pen essaie en permanence de se présenter comme une oie blanche, c'est faux, elle est, aujourd'hui, même pire que de nombreux responsables politiques. […] À elle de faire la preuve du contraire. Moi en ce qui me concerne, j'ai compris une chose : c'est une menteuse.

La réponse de Marine Le Pen est intervenue un peu plus tard, en marge d'une conférence de presse pour le lancement de la nouvelle campagne du Front National de la Jeunesse. La présidente du FN a d'abord vu dans les mots de Xavier Bertand la preuve que "le FN fiche la trouille à tout le monde".

Et puis, parce que cette réponse n'était surement pas suffisante, l'eurodéputée est revenue à la charge un peu plus tard sur Twitter. Elle a alors dressé un parallèle entre Xavier Bertrand et… Yannick Noah :

Se faire traiter de menteuse par Xavier Bertand, c'est comme se faire traiter d'exilée fiscale par Noah !

Une référence à l'affaire Bygmalion – comme l'indique le hashtag – qui plombe l'UMP depuis juin dernier. Xavier Bertrand avait assuré, dès juin, ne jamais avoir travaillé avec l'entreprise mais Le Monde avait démontré le contraire. 

Mais revenons à l'affrontement entre Xavier Bertrand et Marine Le Pen. Cette dernière a donc répondu aux attaques du premier. Le député UMP de l'Aisne a réagi, lundi 8 décembre en début d'après-midi, dans un message posté sur Twitter – et accompagné d'un hashtag tout en nuance :#quelquechoseàcacher

Voilà où on en est, lundi 8 décembre, à 15h. L'affrontement entre les deux politiques n'est peut-être pas encore terminé. 

Dimanche 7 décembre, sur BFMTV, Marine Le Pen a annoncé qu'elle allait divulguer les refus des banques françaises d'accorder des prêts au FN.

Du rab sur le Lab

PlusPlus