Nathalie Kosciusko-Morizet et Laurent Wauquiez en meeting commun, au nom du "rassemblement"

Publié à 11h59, le 17 mars 2015 , Modifié à 12h03, le 17 mars 2015

Nathalie Kosciusko-Morizet et Laurent Wauquiez en meeting commun, au nom du "rassemblement"
Ceci n'est pas une affiche pour un combat de boxe © Montage Le Lab via AFP

POUR LA BONNE CAUSE - Ils ne partiront pas en vacances ensemble, aurait dit feu Thierry Roland. En revanche, tenir meeting commun, ça oui. En cette fin de campagne pour les élections départementales des 22 et 29 mars, Laurent Wauquiez et Nathalie Kosciusko-Morizet iront donc soutenir ensemble les candidats de l'UMP dans l'Essonne, mardi 17 mars au soir. 

C'est ce que rapporte Le Parisien ce mardi. Objectif électoral oblige, les numéros 2 et 3 de l'UMP n'auront probablement pas besoin, cette fois-ci, de "témoins" pour s'assurer que leur présence commune ne se termine pas en pugilat. Une précaution que Nicolas Sarkozy, lui, prend systématiquement pour réunir le député de la Haute-Loire et celle de l'Essonne.

Ce mardi, donc, il s'agira de RA-SSEM-BLE-MENT, par-delà l'inimitié qui existe entre les deux cadres de l'UMP. Ainsi Laurent Wauquiez explique-t-il au quotidien :

Avec Nathalie, on a des différences que l'on assume. Soutenir ensemble nos candidats est d'autant plus un fort signal d'unité et de rassemblement. On se place dans le sillage de l'esprit insufflé par Nicolas Sarkozy depuis son retour. Nous avons une volonté commune de sanctionner les socialistes et l'esprit d'équipe doit primer sur tout le reste.

 

"Des différences que l'on assume", ou un bel euphémisme pour décrire les relations exécrables qu'entretiennent la vice-présidente déléguée de l'UMP et le secrétaire général du parti. Observez maintenant comment NKM, toujours dans les colonnes du Parisien, omet soigneusement d'évoquer ce "tout le reste" et de nommer son petit camarade :

 

[Je suis] très mobilisée dans la campagne des départementales. Je me rends dans un maximum de départements que nous pouvons faire basculer. J'attache une attention particulière aux départements du Grand Paris et notamment l'Essonne. C'est le 3e meeting auquel je participe dans ce département. Nous sommes allés également plusieurs fois dans le Val-de-Marne, j'y retourne d'ailleurs mercredi avec Valérie Pécresse.

Amusante coïncidence : on apprend ce mardi que Manuel Valls et Martine Aubry, a contrario, ne partageront finalement pas d'estrade lors de la venue du Premier ministre dans le Nord, mercredi. Le chef du gouvernement et la maire de Lille se croiseront bien au petit-déjeuner au cours de cette visiste primo-ministérielle, mais ont "trouvé plus intelligent de se démultiplier" et de faire campagne dans deux départements différents, selon François Lamy, proche de Martine Aubry...

L'Essonne est en tous cas un terrain de choix pour les politiques, à quelques jours du scrutin. Ce meeting NKM-Wauquiez intervient en effet au lendemain de deux autres présences très remarquées, lundi : celle de Manuel Valls en compagnie de Jérôme Guedj, Emmanuelle Cosse et Jean-Christophe Cambadélis d'une part, et celle de Nicolas Sarkozy de l'autre, à quelques kilomètres de distance. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus