Polémique des bureaux : la blague récurrente de Laurent Wauquiez pour moquer NKM

Publié à 07h49, le 22 décembre 2014 , Modifié à 10h39, le 22 décembre 2014

Polémique des bureaux : la blague récurrente de Laurent Wauquiez pour moquer NKM
Laurent Wauquiez. © AFP.

On a coutume de dire qu’on ne change pas une équipe qui gagne. Mais, en politique, on ne change pas une formule, ou un bon mot, qui touche sa cible. Jusqu’à la ressortir systématiquement. Au cœur de la polémique sur le nouvel organigramme de l’UMP avec la bataille pour le titre honorifique de numéro 2 de l’UMP derrière Nicolas Sarkozy, Laurent Wauquiez a trouvé la parade.

Ainsi a-t-il dans ses bagages une blague qu’il aime répéter pour ironiser sur la polémique sur les bureaux entre lui et Nathalie Kosciusko-Morizet (voir ici et ). Cette boutade, il l’a développée pour la première fois dans une interview au Figaro, le 12 décembre.  Pour montrer à quel point il prend de la hauteur et se moque de savoir qui est vraiment le numéro 2 du parti, le secrétaire général de l’UMP veut montrer qu’il œuvre au rassemblement. Interrogé par le Figaro sur "le problème de bureau" avec NKM, il a répondu :

"

Si c'est le prix du rassemblement, je suis même prêt à laisser ma gomme et mes crayons de couleur !

"

Rebelote dimanche 21 décembre. Au micro de Cyrille Eldin, l’humoriste politique de Canal+ et chroniqueur du Supplément, Laurent Wauquiez a recyclé sa blagounette du Figaro. Interrogé ce coup-ci sur l’organigramme de l’UMP où NKM est située quelques millimètres au-dessus de lui, le député UMP de la Haute-Loire lance une nouvelle fois : 

"

Je trouve ça mignon comme mise en page. Comme j’ai dit, je suis même prêt à laisser mes crayons de couleur.

"

Voir le passage isolé par le Lab :


Dans l’entourage de Laurent Wauquiez, on insiste sur le fait que les billes glissées aux médias à propos de la guerre des centimètres carrés viennent uniquement du camp NKM et que le nouveau secrétaire général, lui, ne veut pas "alimenter" ces chamailleries. Le travail, seul lui importe le travail, martèle-t-on. Il n’empêche que, face caméra, avec cette petite blague et son sourire forcé, Laurent Wauquiez sait très bien faire comprendre son agacement.

Par ailleurs, la technique de la blague systématique, Laurent Wauquiez la connait parfaitement. C’est sa technique pour se sortir d’une question plus ou moins embarrassante. Comme l’avait montré le Lab, c’est ce qu’il avait fait pour ne pas répondre aux questions récurrentes sur le match des quadras à l’UMP.

Du rab sur le Lab

PlusPlus