Nicolas Sarkozy appelle son entourage à faire preuve de plus de solidarité

Publié à 19h47, le 19 novembre 2014 , Modifié à 19h47, le 19 novembre 2014

Nicolas Sarkozy appelle son entourage à faire preuve de plus de solidarité
Nicolas Sarkozy © REUTERS/Pascal Rossignol

Nicolas Sarkozy est rentré totalement remonté de ses deux jours aux États-Unis, où il a donné une conférence. Les participants à la réunion de campagne, ce mercredi 19 novembre rue de Miromesnil, peuvent en témoigner : ils se sont pris une volée de bois vert de la part de l'ex-président. Cité par L'Opinion, l'un des participants concède :

On s'est tous pris une cartouche.

En cause ? Le comportement de certains après la sortie de Nicolas Sarkozy sur le mariage homosexuel, samedi 15 novembre, devant Sens Commun. Celui qui ambitionne de succéder à Jean-François Copé à la tête de l'UMP n'a pas vraiment apprécié le feu nourri de certains de ses amis après qu'il a proposé d'abroger la loi Taubira. Et il l'a clairement dit, appelant son entourage à la solidarité, note L'Opinion :

Quand il s'agit de demander des places, il n'y a pas de problème. Quand il d'agit d'être solidaire...

D'autant que Nicolas Sarkozy reconnait avoir fait preuve depuis deux ans et demi d'une grande solidarité, lui. Lors de cette réunion du 19 novembre, il a ainsi évoqué une invitation à déjeuner de la part de la maire de Paris Anne Hidalgo. "Je n'ai pas accepté pour ne pas mettre en difficulté Nathalie [Kosciusko-Morizet, ndlr]", a-t-il reconnu selon L'Opinion.

Dans le viseur, entre autres, de Nicolas Sarkozy : Nathalie Kosciusko-Morizet. L'ancienne porte-parole du candidat UMP à la présidentielle avait estimé sur Europe 1 qu'il n'était pas "souhaitable" d'abroger la loi Taubira.

Ce mercredi 19 novembre, Nadine Morano a quant à elle admit, sur RTL, qu'elle ne partageait pas l'opinion de Nicolas Sarkozy sur ce sujet. Nadine Morano qui, selon Le Canard Enchaîné du 30 septembre avait balancé sur à peu près tout le monde à l'UMP, de Laurent Wauquiez à NKM en passant par Valérie Pécresse. 

Dans sa tentative de ressouder ses troupes, Nicolas Sarkozy peut en tous cas compter sur Rachida Dati. Invitée de France 2 ce mercredi 19 novembre, la maire du VIIème arrondissement de Paris a elle-aussi dénoncé le concert de réactions hostiles aux mots de l'ex-président sur le mariage gay. "Les électeurs sont dans la confusion. Pourquoi ? Parce que Nicolas Sarkozy annonce une chose et le jour même et le lendemain son équipe de campagne, je pense à Nathalie Kosciuzko-Morizet, elle le contredit", a attaqué l'ancienne ministre de la Justice.

A LIRE AUSSI SUR LE LAB >> Comment Nicolas Sarkozy minimise ses propos sur l’abrogation du mariage homosexuel devant Sens commun

Du rab sur le Lab

PlusPlus