Pour Alain Juppé, la reconnaissance de la Palestine par l’Union européenne "serait bienvenue"

Publié à 09h41, le 04 novembre 2014 , Modifié à 09h49, le 04 novembre 2014

Pour Alain Juppé, la reconnaissance de la Palestine par l’Union européenne "serait bienvenue"
Alain Juppé pour BFMTV.

Il n’y a pas qu’à gauche que des personnalités prennent fait et cause pour une reconnaissance de la Palestine. Après la proposition de résolution déposée à l’Assemblée par des députés socialistes dans le sillage de l’ex ministre Benoît Hamon, après la sénatrice écologiste Esther Benbassa, c’est au tour d’Alain Juppé de prendre position. Et ce quelques jours après que la Suède a été le premier pays européen à reconnaître la Palestine.

Invité de BFM TV ce mardi 4 novembre, l’ancien ministre des Affaires étrangères (1993-1995 puis 2011-2012) a ainsi déclaré qu’une reconnaissance de la Palestine, non pas par la France toute seule mais par l’ensemble des pays européen, "serait bienvenue" :

"

Je pense qu’une décision conjointe des pays de l’Union européenne reconnaissant l’Etat de Palestine serait aujourd’hui la bienvenue.

"

Pour le maire de Bordeaux, qui brigue l’investiture de l’UMP pour la présidentielle de 2017, cette reconnaissance favoriserait le processus de paix au Proche-Orient. Il développe :

"

Aujourd’hui, devant le blocage de la situation au Proche-Orient, devant le fait que cette solution de deux Etats est en panne, il faut faire bouger les lignes.

"

Et Alain Juppé de se gargariser d’avoir poussé en faveur de l’entrée de la Palestine à l’Unesco. "J’ai été l’un de ceux qui a poussé pour que l’Etat de Palestine entre en tant que tel à l’Unesco", rappelle-t-il.

Du rab sur le Lab

PlusPlus