Pour Bruno Le Roux, certains députés PS frondeurs sont prêts à retourner leur veste en échange d’un poste

Publié à 10h58, le 23 juin 2014 , Modifié à 09h14, le 24 juin 2014

Pour Bruno Le Roux, certains députés PS frondeurs sont prêts à retourner leur veste en échange d’un poste
Bruno Le Roux © Maxppp.

JE RETOURNE MA VESTE, TOUJOURS, DU BON COTE – Pour Bruno Le Roux, patron des députés PS, les frondeurs sont dans une logique de Congrès du PS. Selon ce proche de François Hollande, ils préparent meme les prochaines échéances partisanes de la rue de Solférino. Minimisant leur nombre, et leur portée, Bruno Le Roux veut également les décrédibiliser. Une opération menée ce lundi 23 juin dans la matinale de LCI/Radio Classique.

Aussi lance-t-il :

Je connais beaucoup de ces députés à qui, si l'on proposait demain une responsabilité, deviendraient en l'espace de quelques minutes les champions de l'orthodoxie la plus forte.

Bruno Le Roux tance également leur frilosité à s’exprimer devant les autres députés lors des réunions du groupe socialiste, étant plus attirés par la lumière des caméras et des micros. Ce qu’il souligne pour mieux les attaquer :

J’observe que ces députés prompts à aller sur un plateau de télé pour défendre leur parole, quand ils sont en réunion de groupe, ils ont beaucoup moins d’entrain pour défendre leurs propositions. C’est quelque fois des postures.

"Père fouettard" de la majorité parlementaire – un mot qu’il n’apprécie pas car, dit-il, cela valorise les frondeurs - Bruno Le Roux est en guerre ouverte avec une frange de l’aile gauche de son groupe. Ces derniers ont d’ailleurs lancé les hostilités sur le budget rectificatif que l’Assemblée doit examiner en présentant leurs propres amendements, "contrevenant" au fonctionnement du groupe et à la discipline parlementaire demandée par le député de Seine-Saint-Denis.

Du rab sur le Lab

PlusPlus