Pour Nicolas Sarkozy : "plus Fillon a d'idées, moins il a de soutiens"

Publié à 07h02, le 11 mars 2015 , Modifié à 07h05, le 11 mars 2015

Pour Nicolas Sarkozy : "plus Fillon a d'idées, moins il a de soutiens"
© AFP / Dominique Faget

Plus il bosse, moins il est reconnu. C'est en substance l'opinion de Nicolas Sarkozy à l'égard de son ancien Premier ministre, François Fillon, lui aussi bien décidé à se présenter à la primaire à droite pour 2017. Selon le Canard enchaîné de ce 11 mars, le patron de l'UMP a ainsi lancé devant des cadres du parti :

 

Plus Fillon a d'idées, moins il a de soutiens.



C'est vrai qu'il travaille beaucoup, mais il n'intéresse pas grand monde. Il a le courage des idées, maintenant, mais ce n'est pas pour autant qu'il fera croire que c'est un courageux.

 

Selon un sondage réalisé début février par Odoxa pour iTélé et Le Parisien, les sympathisants UMP plébisciteraient Nicolas Sarkozy lors d'une primaire avec 57% des intentions de vote, 20% pour Alain Juppé, 12% pour Bruno Le Maire et seulement 5% pour François Fillon. Cette même primaire devrait cependant être élargie au-delà des seuls adhérents ou sympathisants UMP.

Ce n'est en tout cas pas François Fillon qui pourrait contredire Nicolas Sarkozy. L'ancien Premier ministre a avoué de lui-même sur BFMTV le 4 mars qu'il "ramait" :

Oui ... enfin, je rame. Je rame parce que … ce que je veux dire c’est que c’est très difficile aujourd’hui d’attirer l’attention des Français sur des propositions dont chacun sait qu’elles ne pourront être mises en œuvre que dans 2 ans.



Le travail qu’on fait avec toutes mes équipes est très ingrat puisqu’il consiste à aller au fond des choses, à chercher des solutions radicales, à aller en permanence les comparer sur le terrain …

Du rab sur le Lab

PlusPlus