Présidence de l'UMP : les soutiens de Nicolas Sarkozy chargés d'appeler tous les militants avant le vote

Publié à 20h21, le 21 novembre 2014 , Modifié à 20h21, le 21 novembre 2014

Présidence de l'UMP : les soutiens de Nicolas Sarkozy chargés d'appeler tous les militants avant le vote
Nicolas Sarkozy © REUTERS/Benoit Tessier

"En attendant, j'ai une élection à gagner. Et je veux faire le plus gros score possible." Ces mots de Nicolas Sarkozy, rapportés par Le Canard Enchaîné mercredi 19 novembre, ont été prononcés après son meeting face à Sens commun. Ils peuvent témoigner d'une certaine inquiétude au sein de l'équipe de campagne de l'ex-président. Ou du moins d'une obsession : faire le meilleur score possible.

Nouvel exemple ce vendredi 21 novembre. Selon BFMTV, les soutiens de Nicolas Sarkozy ont été chargés d'appeler les 268.341 militants UMP à jour de cotisation – et qui donc pourront prendre part au vote pour la présidence du parti, le 29 novembre. Objectif de ces appels : rappeler qu'il y a un scrutin et que ça serait plutôt chouette si les militants votaient pour l'ancien président.

Les appelants se sont même vus confier des éléments de langage. Voici certains des arguments avancés par les soutiens sarkozystes auprès des militants :

Avec Nicolas Sarkozy, nous allons retrouver enfin l'autorité et l'expérience dont l'UMP a tant besoin. […]



Avec lui, c'est la garantie pour l'opposition de pouvoir compter sur un leader, un vrai président. […]



Il est aussi le seul à avoir l'autorité nécessaire pour remettre de l'ordre dans le parti. […]



Plus le résultat de Nicolas Sarkozy sera élevée, plus ce sera la preuve que l'UMP sort de ce vote renforcée et unie.

Oh mais n'allez pas croire que les deux autres candidats à la succession de Jean-François Copé, Hervé Mariton et Bruno Le Maire, sont en reste. Si Nicolas Sarkozy a décidé de faire appeler tous les militants, Bruno Le Maire, lui, a annoncé fin octobre qu'il ira chercher "chaque électeur à la pince à épiler".

Du rab sur le Lab

PlusPlus