Stéphane Ravier, maire FN du 7ème secteur de Marseille, interdit à ses agents de parler une langue étrangère

Publié à 21h24, le 27 juin 2014 , Modifié à 09h54, le 28 juin 2014

Stéphane Ravier, maire FN du 7ème secteur de Marseille, interdit à ses agents de parler une langue étrangère
Stéphane Ravier © MaxPPP

Après Robert Ménard, maire de Béziers, interdisant d'étendre des vêtements aux fenêtres, ou Joris Hébrard, maire FN du Pontet, voulant mettre fin de la gratuité de la cantine scolaire pour les enfants les plus pauvres, c’est au tour de Stéphane Ravier, maire FN du 7ème secteur de Marseille, de se faire remarquer au travers d’une mesure peu banale.

Comme le révèle Mediapart, l’élu frontiste a adressé fin mai une circulaire aux responsables des 23 centres d’animation du secteur. Celle-ci interdit "l’usage d’une autre langue que le français par les agents en service".

Voilà ce qu’on peut lire sur la circulaire :

Suite aux plaintes de personnes se sentant exclues ou discriminées du fait de l’usage de langues étrangères par certains agents dans le cadre de leur service, nous rappelons que 'la langue de la République est le français' – article 2 de la Constitution.

Seule exception autorisée : le cas où l’interlocuteur de l’agent ne parle pas français. Pas question donc pour les agents de discuter entre eux dans une langue étrangère.

Après avoir remporté l’élection municipale dans le 7ème secteur de Marseille, Stéphane Ravier avait vu sa cérémonie d’intronisation chahutée par des militants du Parti socialiste. En septembre 2013, sur le plateau de Salut les Terriens sur Canal+, il avait fait dans la provocation en assimilant le viol à "un rapport amoureux".  

Du rab sur le Lab

PlusPlus