Suivez le spectacle des questions au gouvernement du mercredi 26 novembre

Publié à 15h00, le 26 novembre 2014 , Modifié à 16h03, le 26 novembre 2014

Suivez le spectacle des questions au gouvernement du mercredi 26 novembre

#QAG - Après la séance du mardi vient tout naturellement la séance du mercredi. Comme toujours, Le Lab vous propose ses instants choisis des questions au gouvernement. 

#Bagne

Gabriel Serville interroge Emmanuel Macron sur les professions réglementées, notamment en Outre-Mer. L'élu de Guyane profite de sa question pour évoquer la sortie de Nicolas Dupont-Aignan qui, le 20 novembre sur France Inter, a proposé "qu'on rétablisse à Cayenne un centre de détention qui permette d'isoler ces fous furieux". Une référence au bagne fermé en 1938.



Gabriel Serville et le sénateur de Guyane Antoine Karam avaient exigé, "au nom du peuple guyanais", des excuses de la part de NDA. 

#Bleu, définitivement bleu

Avant, Lucien Degauchy arborait dans l'hémicycle une veste très très jaune. Depuis qu'une enquête préliminaire a été ouverte concernant un de ses comptes bancaires à l'étranger, le député UMP de l'Oise porte une veste bleue. Mais il n'y a pas peut-être aucun lien. 



#Le rideau, le rideau

Marisol Touraine répond à Guillaume Chevrollier et en profite pour dénoncer le coup de bluff de la droite, mardi 25 novembre, à l'Assemblée. Des élus UMP ont voulu empêcher le vote de la modulation des allocations familiales en créant le surnombre. La ministre des Affaires sociales parle, elle, de "tentatives d'obstruction".



Elle ajoute :

Où est l'esprit de rassemblement dont vous vous prévalez lorsqu'on a vu certains des plus hauts responsables de votre parti être en embuscade derrière la salle de votre groupe pour tenter de renverser la position gouvernementale ? 

#Palestine

L'Assemblée nationale doit se prononcer dans les jours qui viennent sur la reconnaissance de l'État palestinien. Interrogé sur le sujet par le député UDI Rudy Salles, Laurent Fabius répond sans ambages :

Un État pour les palestiniens, ce n'est pas un passe-droit, c'est un droit.



#Allez hop 

La séance n'est pas encore terminée que déjà les rangs de l'Assemblée se vide. On notera que Nathalie Kosciusko-Morizet, en pleine discussion avec le filloniste Philippe Goujon et le lemairiste Thiserry Solère, ne bouge pas. 



Du rab sur le Lab

PlusPlus