Wauquiez fait mesurer son bureau pour le comparer à celui de NKM, sujet le plus lu de la semaine

Publié à 16h56, le 20 décembre 2014 , Modifié à 16h56, le 20 décembre 2014

Wauquiez fait mesurer son bureau pour le comparer à celui de NKM, sujet le plus lu de la semaine
© Captures d'écran d'articles du Lab.

BEST-OF HEBDO - Comme chaque samedi, le Lab vous propose de retrouver les articles les plus lus de la semaine. Au menu de ce 20 décembre, la guerre des bureaux entre Laurent Wauquiez et Nathalie Kosciusko-Morizet, l'interview italienne d'Eric Zemmour déterrée par Jean-Luc Mélenchon ou encore le passé de cover boy pour magazines gays d'une nouvelle recrue frontiste.

#1- Wauquiez fait mesurer son bureau à l'UMP pour le comparer à celui de NKM

Après l'épisode 1 "Quand NKM pique le bureau de Laurent Wauquiez", voici l'épisode 2. Selon le Canard enchaîné qui cite, en on, le chef de cabinet du directeur général de l'UMP, Laurent Wauquiez aurait fait mesurer son nouveau bureau pour vérifier qu'il n'était pas plus petit que celui la vice-présidente déléguée, NKM. Une folie des centimètres démentie en bloc par le camp Wauquiez.

[A LIRE ICI]



#2 - Mélenchon déterre une interview de Zemmour

C'est lui qui est à l'origine de toute la polémique qui s'en est suivie. Jean-Luc Mélenchon a livré sur son blog l'interview italienne datée du 30 octobre dans laquelle Eric Zemmour évoque les musulmans français et la possibilité de les chasser de l'Hexagone. Depuis, le polémiste a été évincé de l'un des médias dans lesquels il officie, ITELE, provoquant une série de réactions politiques.

[A LIRE ICI]



#3 -Nouvelle recrue du FN et ancien cover boy pour Têtu

Julien Odoul est la nouvelle recrue au cabinet de Marine Le Pen. Et cet ancien centriste a une autre corde à son arc : en 2006 et 2009, il a posé pour les unes de Têtu et du magazine gay allemand Gab. Du "mannequinat pour payer ses études", a-t-il expliqué.

[A LIRE ICI]

#4 - Carlotti mise en examen pour injure raciale

L'ancienne ministre du gouvernement Ayrault, Marie-Arlette Carlotti, a été mise en examen pour injure publique à caractère racial. En cause, les mots qu'auraient prononcés l'ancienne candidate à la primaire PS pour les municipales à Marseille à l'adresse d'Hacen Boukhelifa, avocat et bref candidat à la primaire PS. Voici ce que la ministre avait déclaré selon lui après qu’elle a refusé de le prendre sur sa liste :

"

J'ai déjà un candidat arabe de la diversité sur ma liste. Il n'a qu'à aller voir Samia Ghali pour qu'elle le prenne sur sa liste dans les quartiers nord.

"

[A LIRE ICI]

#5 - Séquence émotion à l'Assemblée

A l'occasion de la dernière séance présidée par le vice-président PS de l'Assemblée Christophe Sirugue, le député a eu droit à un éloge de la part de Patrick Bloche, président de la commission des Affaires culturelles. Ayant eu le même nombre de voix que David Habib lors du vote, en début de législature, pour les vice-présidents socialistes de l’Assemblée, il a été convenu que chacun occuperait la fonction durant la moitié du quinquennat.

[A LIRE ICI]

Du rab sur le Lab

PlusPlus