Xavier Bertrand, main sur le coeur, promet de ne plus "danser au bal des hypocrites" à l'avenir

Publié à 11h01, le 16 juin 2014 , Modifié à 11h01, le 16 juin 2014

Xavier Bertrand, main sur le coeur, promet de ne plus "danser au bal des hypocrites" à l'avenir
A l'Assemblée nationale (maxppp)

Xavier Bertrand fait son mea culpa. Oui, il fut comme tous ses congénères de droite et de gauche, adeptes des réformettes, des arrangements avec l'opinion. Mais promis, il a changé. Désormais, Xavier Bertrand est courageux, à la différence des autres, et on ne l'y reprendra plus, promis. C'est, globalement, le message envoyé par l'ancien ministre UMP ce 16 juin sur BFM TV. 


Invité de Jean-Jacques Bourdin, Xavier Bertrand commence donc par dire la vérité vraie sur la classe politique :


Pendant longtemps, j'ai fait comme tout le monde. J'ai fait croire qu'une réforme partielle était définitive. Vous savez quoi ? On dit qu'en fin de compte, la réforme, c'est la meilleure réforme qui soit. Non, c'est la réforme que les gens peuvent accepter le plus facilement. On fait les réformes au maximum en France pour éviter les blocages. 


Sous-entendu de Xavier Bertrand: aucune réforme en France n'est véritablement menée jusqu'au bout. Un mea culpa suivi d'un voeu de repentance, main sur le coeur, de Xavier Bertrand, qui a tout l'air d'une phrase maintes fois répétée avec un conseiller en communication :


Vous voulez que je vous dise ? Au bal des hypocrites longtemps j'ai dansé.


Et bien je ne danserai plus au bal des hypocrites, c'est aussi simple que ça. Parce que notre pays ne peut plus se permettre d'avoir en permanence les faux-semblants, l'absence de vérité et l'absence de courage.


Xavier Bertrand, une nouvelle fois, se démarque de ses collègues de l'UMP. Il a par exemple, ce 17 juin, assuré qu'il ne voterait pas contre la réforme ferroviaire du gouvernement, à l'inverse de la majorité de ses collègues.

Du rab sur le Lab

PlusPlus