Anne Hidalgo débauche Dominique Versini, ancienne ministre chiraquienne, sur sa liste du 15e

Publié à 15h59, le 25 novembre 2013 , Modifié à 16h30, le 25 novembre 2013

Anne Hidalgo débauche Dominique Versini, ancienne ministre chiraquienne, sur sa liste du 15e
Le 13 septembre dernier lors d'une conférence de presse commune (Maxppp).

PRISE DE GUERRE - Elles s'étaient déjà affichées ensemble (ici ou ), mais on ne savait pas encore quelle place prendrait Dominique Versini, ancienne ministre de Jacques Chirac, sur les listes d'Anne Hidalgo. C'est désormais officiel: Versini sera numéro 3 sur la liste du 15e arrondissement, conduite par Anne Hidalgo elle-même, comme l'AFP l'annonce ce 25 novembre et 20minutesle 21 novembre dernier.

Lorsque le Lab avait révélé les listes socialistes, cette place était en effet dévolue à "une femme d'ouverture". Ancienne secrétaire d'Etat à la lutte contre la précarité du gouvernement Raffarin, Dominique Versini a également sur son CV le poste de Défenseur des enfants, de 2006 à 2011. Elle avait par ailleurs été chargée par Anne Hidalgo d'une mission sur la précarité.

Un débauchage en bonne et due forme. Un de plus. Jean-François Martins, seul élu Modem de la capitale, a refusé de prendre part, comme son parti, à la campagne de Nathalie Kosciusko-Morizet, et a rallié Anne Hidalgo début novembre. Il devrait être candidat sur la liste PS du 11e arrondissement. 

Chez Nathalie Kosciusko-Morizet, on savait depuis longtemps que Dominique Versini avait cédé aux sirènes socialistes, et on ne s'en émeut pas. Un membre de l'équipe de NKM qui connaît bien la fédération UMP, contacté par le Lab, minimise la portée de ce débauchage. Si Dominique Versini n'est plus à l'UMP, c'est simplement parce que l'UMP n'en veut plus, selon cette source :

Elle était candidate de l'UMP dans le 15e en 2001 sur la liste de Balladur. En 2004, elle était tête de liste à Paris UMP pour les régionales avec pour numéro deux Jean-François Lamour. 

Une fois élue dans le 15e, elle est allée dans le 13e. Elle n'a rien fait !

Elle était très mauvaise, à chaque fois. Je ne sais pas pourquoi elle a rejoint Hidalgo...

Dominique Versini serait la suite logique d'une série de débauchage de "ceux qui n'ont pas réussi à l'UMP", donc, comme Jean-Luc Roméro, selon ce même membre de l'équipe de la candidate UMP. Qui ne se prive pas non plus de noter que la liste socialiste du 15e, a été votée d'une courte tête (54%) par les militants PS. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus