Aymeric Chauprade quitte le FN : "On ne peut pas penser au Front national"

Publié à 18h44, le 09 novembre 2015 , Modifié à 20h20, le 09 novembre 2015

Aymeric Chauprade quitte le FN : "On ne peut pas penser au Front national"
Marine Le Pen et Aymeric Chauprade © PIERRE ANDRIEU / AFP

Grosse secousse au sein du Front national à un mois, même pas, du premier tour des élections régionales. L'eurodéputé Aymeric Chauprade, ancien conseiller de Marine Le Pen pour les questions internationales, annonce ce lundi 9 novembre qu'il quitte le FN

Invité d'iTÉLÉ, celui qui a fait parler de lui ces derniers jours pour son rôle obscur dans l'évasion des deux pilotes français impliqués dans l'affaire Air Cocaïne, explique :

Je quitte le Front national de Florian Philippot et de Marine Le Pen. […] Pour deux raisons : une raison morale et une raison de fond, idéologique.

 

L'eurodéputé explique que la France vit une crise morale. "Il est essentiel que les dirigeants de la France de demain aient une droiture, une capacité de respect de leur parole essentielle", affirme-t-il, expliquant donc que ce n'est pas le cas de Marine Le Pen. Apparemment, son éviction après sa vidéo sur la "cinquième colonne" présente en France n'a pas été digérée. 

Il ajoute :

Marine Le Pen élimine ses collaborateurs sur des faux prétextes. […] La faute morale, c'est sur un enjeu crucial qui est un enjeu de civilisation, qui est la question de la place de l'Islam, des partisans de la loi islamique qui veulent imposer leurs lois au détriment de la loi de la République. Jouer avec ce prétexte pour éliminer ou écarter des collaborateurs qui font simplement ombrage à Florian Philippot c'est grave.

 

Et Aymeric Chauprade d'expliquer qu'aujourd'hui, le Front national est devenu un "étouffoir". "On ne peut pas penser au Front national, ajoute-t-il. Un chef qui ne respecte pas sa parole, on peut s'attendre à ce qu'il trahisse les Français.". La faute à qui ? La faute à Florian Philippot évidemment. "La stratégie de Florian Philippot n'est pas de construire un projet crédible qui marche une fois au pouvoir, la stratégie de Florian Philippot, c'est du marketing électoral", assène l'élu européen. 

Puis il critique carrément le projet du parti : 

Je crois que le Front national ne correspond pas à un projet crédible et ne répondra pas aux attentes des millions de Français et aussi de tous les militants sincères que j'ai vus aux Front national. [...] Je pense que les Français seront déçus

Alors tout n'est pas à jeter quand même au FN, même si Aymeric Chauprade semble très colère. Il appelle par exemple à voter "massivement" pour Marion Maréchal-Le Pen aux régionales, dont il est proche et qui l'avait soutenu lors de la polémique sur sa vidéo sur la "cinquième colonne". C'est déjà ça. 

Marine Le Pen elle-même n'avait pas été très tendre avec son ancien conseiller, le 4 novembre dernier. Invitée de l'émission Questions d'info LCP/France Info/Le Monde/AFP, la présidente du FN avait pris ses distances avec l'eurodéputé à propos de son rôle dans l'affaire Air Cocaïne. "Je désapprouve qu'il prenne une initiative personnelle qui engage, au moins dans l'image que ça donne, le FN", avait-elle dit avant d'annoncer que le bureau exécutif du parti allait se réunir sur ce sujet.

Lundi, sur Twitter, elle a sous-entendu qu'Aymeric Chauprade allait être exclu du FN

 

 

À LIRE AUSSI SUR LE LAB : 

De la difficile liberté d’expression au FN, par Aymeric Chauprade, eurodéputé et ancien conseiller de Marine Le Pen

Du rab sur le Lab

PlusPlus