Baisses d'impôts : Nicolas Sarkozy moque François Hollande et son "show de Gad Elmaleh"

Publié à 11h53, le 06 septembre 2015 , Modifié à 11h57, le 06 septembre 2015

Baisses d'impôts : Nicolas Sarkozy moque François Hollande et son "show de Gad Elmaleh"
© PHILIPPE HUGUEN / AFP

STAND-UP PARTOUT - Depuis quelques mois, sa tendance à transformer ses apparitions publiques en one-man-shows a été maintes fois soulignée. Il a d'ailleurs, depuis, calmé le jeu en ce domaine. Mais c'est bien par une référence au stand-up que Nicolas Sarkozy choisit de railler les baisses d'impôts promises (de manière un peu brouillonne) par François Hollande pour 2016.

Le JDD raconte la réaction de l'ancien chef de l'État, samedi 5 septembre après le rendez-vous de Les Républicains à La Baule, interrogé en privé sur cette annonce faite par son successeur. D'abord, il "lève les yeux au ciel, hausse les épaules", écrit l'hebdomadaire. Et puis il lâche :

 

"

C'est le show de Gad Elmaleh ! Il est prêt à dire n'importe quoi... 

"

Pour tout vous avouer, on n'est pas sûrs d'avoir totalement compris cette formule. Sauf à considérer que Gad Elmaleh dit "n'importe quoi" au cours de ses spectacles, ce qui n'est vraiment pas très sympa. D'autant plus que le comédien avait soutenu la candidature de Nicolas Sarkozy en 2012 et n'a jamais caché son mécontentement au sujet de François Hollande...

De manière générale, le président de Les Républicains s'est livré à une critique très virulente de François Hollande. Au sujet de la situation migratoire, il fustige un "capitaine balloté sur une mer déchaînée, sans repère et sans courage". On passera sur la référence à la "mer déchaînée" à l'évocation de ce qui se joue actuellement en Méditerrannée... Nicolas Sarkozy dénonce encore un président "sans ligne, sans vision et sans idées. Un homme perdu...", rapporte encore Le JDD

Au sujet des quotas de réfugiés que l'Europe pourrait imposer aux États-membres de l'UE (auxquels François Hollande était opposé avant de s'y rallier ces derniers jours), le patron de l'opposition dit : 

 

"

Un jour il explique aux Français que c'ets une très mauvaise idée et quinze jours après, il explique que c'est une bonne idée. Quelles sont les idées de François Hollande ? Personne ne sait ! [C'est] l'incompétence portée à un niveau abyssal.

"

Dernière salve, moins violente, sur la suppression de la TVA sociale et l'erreur que le chef de l'État a reconnue : "Parfait ! Mais quelle conclusion en tire-t-il ? Aucune."



À LIRE SUR LE LAB :

Nicolas Sarkozy se paye Jamel Debbouze : "Je suis sûr que son talent sera très utile à la démocratie française"

Brice Hortefeux est soudain beaucoup moins fan de la stratégie du stand-up de Nicolas Sarkozy

Du rab sur le Lab

PlusPlus