Boutin persiste sur l'ablation préventive des seins Angelina Jolie : "elle fait violence à toutes les femmes qui ont vraiment un cancer"

Publié à 06h55, le 17 mai 2013 , Modifié à 09h12, le 17 mai 2013

Boutin persiste sur l'ablation préventive des seins Angelina Jolie : "elle fait violence à toutes les femmes qui ont vraiment un cancer"
(Maxppp)

"Ceux plein de fric peuvent faire ce qu’ils veulent." Elle persiste. Après son tweet incompris, selon elle, sur l’ablation préventive des seins d’Angelina Jolie, Christine Boutin a été obligée de publier un communiqué sur le site de son parti pour s’expliquer, s’interrogeant sur l’opportunité d’une telle opération.

Contactée par le Lab, la présidente du Parti chrétien démocrate tient à développer et expliquer son raisonnement, "surprise", dit-elle, par "l’avalanche de tweets qui sont tombés" après le sien. 

Pour cette chantre des opposants au mariage homosexuel, "cette histoire est révélatrice de beaucoup de choses". Et Christine Boutin de stigmatiser une certaine forme de "toute puissance" de "ceux pleins de frics" :

Une ablation des seins ? Ca, oui, madame Jolie peut se l'offrir et se payer le meilleur esthéticien pour se les faire refaire. C'est quand même ahurissant. Ceux plein de frics peuvent faire ce qu'ils veulent.

Poursuivant son argumentation, Christine Boutin dénonce "cette terrible médecine prédictive", "qui fait qu’on peut tuer un fœtus", et estime qu’Angelina Jolie, par son action, "fait violence à toutes les femmes qui ont vraiment un cancer". 

Je ne dis pas qu'elle s'est fait couper les seins par plaisir mais je conteste le principe même de cette terrible médecine prédictive.

Cette médecine qui fait qu'on peut tuer un foetus en se disant que peut être, à 35 ans, il aura un cancer. Si ça se trouve elle n'aurait jamais eu de cancer !

En faisant cela, elle fait violence à toutes les femmes qui ont vraiment un cancer. Angelina Jolie est atteinte du concept de toute puissance.

En réaction à ses différentes saillies remarquées, que ce soit sur les seins d’Angelina Jolie ou sur le mariage homosexuel, l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy a subi une "attaque" en ligne de ses détracteurs.

Ses diverses remarques ont ainsi provoqué l'incompréhension de beaucoup d'internautes qui ont décidé de "souiller" le compte facebook de la présidente du Parti chrétien-démocrate en y étalant une avalanche d’étrons.

Une attitude qui ne la dérange pas plus que cela, explique-t-elle au Lab, puisqu’elle ne gère pas elle-même sa page Facebook. Et connait déjà les affres des critiques d’internautes en nombre. "Je suis tellement habituée", confie-t-elle : 

Moi, vous savez, je me suis pris un tombereau d'injures mais je suis tellement habituée. Et puis moi je ne suis que sur Twitter, Facebook, je ne regarde jamais. Ce n'est pas moi qui le gère.

Et la personne qui le gère était en examens (scolaires, ndlr) le jour où il y a eu tous ces actes. Je ne suis absolument pas touchée par une telle bêtise.

Paul Larrouturou et Sébastien Tronche 

Du rab sur le Lab

PlusPlus