Bruno Le Maire au salon des seniors : "On peut peut-être laisser à un sénior comme moi une place en politique"

Publié à 18h30, le 09 avril 2015 , Modifié à 18h48, le 09 avril 2015

Bruno Le Maire au salon des seniors : "On peut peut-être laisser à un sénior comme moi une place en politique"

OLD IS TOP -  Bruno Le Maire a passé un petit moment au salon des seniors à l'occasion de son ouverture ce jeudi 9 avril. Le député UMP de l’Eure a navigué de stand en stand, entre douches pour seniors, smartphones pour le troisième âge ou bien encore une chaîne de télévision spécialisée. Les visiteurs qu’il croise sont visiblement contents de le voir. "Celui-là, c’est un bon !", lance un retraité à un autre. "Vous êtes élégant, vendeur !", complimente une dame.

Parmi cette population qui vote majoritairement à droite, Bruno Le Maire a de quoi trouver des soutiens. Reste à les convaincre avec son slogan "Le renouveau, c’est Bruno". Interrogé par le Lab, il répond :

Le renouveau, il est dans l’attention qu’on porte aux séniors. Le renouveau ce n’est pas du jeunisme. C’est permettre à des têtes nouvelles qui peuvent avoir 20 ans ou plus de 60 ans d’occuper des places en politique. (…) Le renouveau c’est faire de la place à tout le monde en politique, y compris les seniors. Les seniors ont beaucoup de choses à nous apprendre.

L’ancien candidat à la présidence de l’UMP et ses 45 printemps pourrait s’arrêter là. Mais en réalité, Bruno Le Maire s’inclut en tant que senior :

Je pensais être jeune mais au moins à deux stands on m’a dit "vous êtes notre cœur de cible, vous êtes senior". On peut peut-être laisser à un senior comme moi une place en politique.

Visiblement, le senior en herbe a la cote. "Ce matin sur le FN, c’était très bien !", le congratulent plusieurs personnes, tout au long de la visite. "Je vous soutiens  parce que je vous comprends", continue une autre visiteuse. "Vous avez une chance à la primaire !", lance un vieil homme. "Merci !", répond avec un grand sourire Bruno Le Maire, toujours non candidat

Du rab sur le Lab

PlusPlus