Christian Paul apporte son soutien à Arnaud Montebourg pour la primaire du PS

Publié à 11h31, le 30 novembre 2016 , Modifié à 11h34, le 30 novembre 2016

Christian Paul apporte son soutien à Arnaud Montebourg pour la primaire du PS
Christian Paul. © AFP

Une fois parti du gouvernement de Manuel Valls, Arnaud Montebourg avait soutenu les députés PS frondeurs mais sans trop le dire. Là, la prise de position est explicite. C’est celle du chef de file de la fronde parlementaire socialiste, Christian Paul. Dans une déclaration transmise à l’AFP ce mercredi 30 novembre, le député de la Nièvre apporte son soutien à l’ancien ministre du Redressement productif pour la primaire de la Belle alliance populaire organisée par le Parti socialiste. Il déclare :

"

Dès aujourd’hui, j’apporte mon parrainage et mon soutien à Arnaud Montebourg pour la primaire citoyenne.

"

Christian Paul, qui avait renoncé à faire évoluer la politique économique du gouvernement pour se concentrer sur la primaire, développe ensuite pourquoi son choix s’est porté sur Arnaud Montebourg et non Benoît Hamon, candidat sur le même créneau :

 

"

Sa candidature, venue du cœur de la gauche, s'adresse à tous les Français. Elle s'attache à renouer avec la France du travail que la déception a éloigné de nous. Elle s'inspire de nos combats communs et d'une expérience gouvernementale qui n'a jamais abandonné la liberté d'innover et de penser.

"

Alors que la majorité des parlementaires frondeurs ont donc apporté leur soutien à Benoît Hamon, Christian Paul affirme qu'il continuera "d'agir sans relâche pour éviter la multiplication des candidatures qui affaiblit (la) démarche (de son courant), et pour rendre désirable une alternance à gauche en 2017".

Benoît Hamon avait dévoilé lui une première liste de soutiens parlementaires, qui compte outre lui-même 18 frondeurs, soit la majorité d'entre eux selon son entourage. Ces dix-huit parlementaires sont tous issus de la motion B du Congrès de Poitiers du PS de juin 2015, "A gauche pour gagner", qui en comptait une trentaine, selon Mathieu Hanotin, le directeur de campagne de l’ancien ministre de l’Education nationale. Un dix-neuvième nom clôt la liste, celui d'Alexis Bachelay, issu de la motion D ("La Fabrique", conduite par Karine Berger), qui sera porte-parole en compagnie de Régis Juanico.

Ce soutien de Christian Paul à Arnaud Montebourg, qui n'est pas une surprise, intervient à la veille de l'ouverture de la période des candidatures, qui se clôt le 15 décembre et à la veille du dépôt officiel de la candidature d’Arnaud Montebourg.

Du rab sur le Lab

PlusPlus