Christine Boutin quitte la présidence du Parti Chrétien démocrate

Publié à 20h42, le 10 juillet 2013 , Modifié à 21h56, le 10 juillet 2013

Christine Boutin quitte la présidence du Parti Chrétien démocrate
Le 24 décembre, Christine Boutin accepte un duplex depuis son salon, sur i>Télé (capture d'écran)

AU REVOIR - Christine Boutin a démissionné mardi de la présidence du Parti chrétien démocrate (PCD) qu'elle avait créé, annonce ce mercredi le PCD dans un communiqué.

L'ancienne ministre, figure de proue des opposants au mariahe homosexuel, a présenté sa démission lors d'une réunion du bureau politique du parti qu'elle avait convoqué à cet effet. "Tout en restant adhérente du PCD", elle "ne quitte pas la politique pour autant et continuera son combat", a ajouté le parti, sans donner d'explication à la décision de l'ex ministre.

L'intéressée l'a annoncé mercredi soir sur son fil Twitter et annonce une conférence de presse, ce jeudi.

Une annonce la veille d'une conférence de presse au cours de laquelle Christine Boutin et plusieurs figures de l'opposition au mariage homosexuel comme Béatrice Bourges (Printemps français) doivent, selon leur communiqué, "annoncer une initiative politique pour les européennes" de juin.

[Bonus track] Avant d'annoncer sa démission, Christine Boutin a également utilisé son fil Twitter pour apostropher le président de l'Assemblée Nationale.

À Claude Bartolone qui fait état d'une cérémonie en l'honneur des 80 parlementaires ayant refusé de voter les pleins pouvoir au maréchal Pétain, l'ancienne ministre répond en faisant référence à son propre combat contre le mariage homosexuel :

Comme quoi il est bon et juste d'être du côté des #résistants [par rapport à la] pensée du moment ! Peu importent les quolibets !

Une réponse sur Twitter qui a vivement fait réagir Benjamin Biolay. Le chanteur écrit : "Comment osez vous faire cette comparaison ? C'est choquant . Vivement l'avenir sans personnage comme vous."

Du rab sur le Lab

PlusPlus