Des conseillers régionaux FN en PACA demandent la démission de Florian Philippot, vice-président du parti

Publié à 11h01, le 10 juillet 2015 , Modifié à 16h01, le 10 juillet 2015

Des conseillers régionaux FN en PACA demandent la démission de Florian Philippot, vice-président du parti
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Sa petite entreprise connaît la crise. Plus que jamais. Le Front national version Marine Le Pen traverse sa pire tempête depuis que la fille de Jean-Marie Le Pen a pris les rênes du parti. Une crise qui mêle le politique et le familial et qui a abouti à une véritable bataille rangée médiatico-juridique entre le "Menhir" et le parti qu’il a fondé, et notamment avec son vice-président Florian Philippot.

D’après les informations de Libération, publiées ce vendredi 10 juillet, plusieurs élus régionaux frontistes en PACA réclament "la démission" du bras droit de Marine Le Pen, l’accusant d’être le "responsable de la crise interne" au parti d’extrême droite.

A la tête de cette fronde anti-Philippot, sans surprise, on retrouve un "fidèle lieutenant de Jean-Marie Le Pen en PACA depuis trente ans", comme se définit lui-même Jean-Louis Bouguereau qui n’est autre que le vice-président du groupe FN au conseil régional. Il prend donc la défense de son mentor contre celui qu’il veut voir prendre la tangente "en raison de ses actes commis à l’encontre du président d’honneur du Front national", puisque la justice a rétabli Jean-Marie Le Pen dans sa fonction honorifique. "Florian Philippot était à l’origine de cette crise. Dans n’importe quelle organisation démocratique, un homme qui commet de telles erreurs présente sa démission", explique-t-il à Libération assurant avoir le soutien d’une "large majorité" des 20 élus FN du conseil régional.

Du côté des "légitimistes" pro-Marine Le Pen, comme le secrétaire départemental du FN dans le Var, Frédéric Boccaletti, on pointe des rancœurs dans les investitures pour les régionales, pour expliquer cette cabale. Et Frédéric Boccaletti d’assurer à Libé, minimisant cette revendication en parlant "d’épiphénomène" :

"

Ceux qui soutiennent cet appel doivent être les mêmes personnes qui s’épanchent sur Facebook contre Marine Le Pen. C’est très décevant, mais ce n’est qu’un épiphénomène. Jean-Louis Bouguereau ferait mieux de taper sur le PS plutôt que sur Florian Philippot.

"

Un nouvel épisode à la crise frontiste qui, par ricochets, risque de toucher la campagne de Marion Maréchal-Le Pen, qui a remplacé son grand-père au pied levé comme tête de liste FN en PACA pour les régionales.

 

[EDIT 15h48]

Le journal La Provence a annoncé la suspension du FN du conseiller régional, Laurent Comas. Libération confirme que Jean-Louis Bouguereau, vice-président du groupe au Conseil régional, est lui aussi suspendu. Ils passeront - selon le quotidien- en conseil de discipline.

 

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Jean-Marie Le Pen veut créer un nouveau mouvement pour "barrer la route de monsieur Philippot"  

> Philippot démontre par a + b que Jean-Marie Le Pen est d’extrême droite et misogyne 

> Jean-Marie Le Pen suggère à Marine Le Pen de se marier avec Florian Philippot pour ne plus porter le nom de Le Pen 

Du rab sur le Lab

PlusPlus