Eva Joly s'emporte contre Le Monde qui "se paie Cécile Duflot"

Publié à 08h14, le 25 septembre 2012 , Modifié à 08h18, le 25 septembre 2012

Eva Joly s'emporte contre Le Monde qui "se paie Cécile Duflot"
(Maxppp)

"L’appel à démission du Monde, c’est du jamais vu ! Le Monde n’a jamais appelé à la démission d’un ministre corrompu par exemple. Par contre Cécile Duflot, on se la paie!"

Invité de RTL ce 25 septembre, Eva Joly s'est emportée contre "le déferlement médiatique" contre les Verts. Elle a estimé que "les médias n'admettent pas que des écologistes soient au gouvernement" et a vivement critiqué l'éditorial du Monde paru la veille contre les ministres EELV. Pour elle, c'est très simple, c'est la première fois que le quotidien appelle à la démission d'un ministre.

Dans cet édito, Le Monde a pris nettement position contre Cécile Duflot et Pascal Canfin :

"Au nom de la cohérence de son action et du respect des électeurs, c'est à François Hollande d'en tirer les conséquences : il doit mettre fin aux fonctions des deux ministres d'EELV, Cécile Duflot et Pascal Canfin. Ils reviendront si leur formation se transforme en parti de gouvernement. Un jour, peut-être."

Le 23 septembre, le conseil fédéral d'Europe Ecologie-Les Verts a voté à plus de 70% contre le traité budgétaire européen et recommandé à ses élus de ne pas le ratifier. Pour Le Monde, "le non des écologistes est incompatible" avec la politique du gouvernement.

Visiblement très énervée, Eva Joly a donc pris la défense de Cécile Duflot et de l'ensemble des écologistes. Et a conclu : "Ce n’est pas parce que Cécile Duflot a une muselière que les écologistes sont en laisse."

Du rab sur le Lab

PlusPlus