Fanfare bretonne et FN, Castaner, Pécresse et virilité : le Flop hebdo du Lab du 29 novembre

Publié à 16h52, le 29 novembre 2015 , Modifié à 16h52, le 29 novembre 2015

Fanfare bretonne et FN, Castaner, Pécresse et virilité : le Flop hebdo du Lab du 29 novembre

#FLOPHEBDO - Vous connaissez évidemment le Top Hebdo du Lab (celui de cette semaine est disponible ici). Mais il y a aussi, le dimanche, notre Flop Hebdo, la compilation des articles les moins lus cette semaine. Le Lab a donc décidé de vous laisser une seconde chance. Découvrez les 5 articles qui n’ont intéressé personne (ou presque) cette semaine.

#Lundi 23 novembre

C’est une affaire un peu particulière qui vient d’éclater en Bretagne. Comme le relève Francetv Info ce 23 novembre, une fanfare bretonne (un Bagad en langue bretonne), "Bagad Sonerien Bro Dreger", accuse la tête de liste FN aux régionales, Gilles Pennelle, d’utiliser son image sur un tract de campagne.

[A LIRE ICI]

#Mardi 24 novembre

Il y a des mots et il y a un contexte. Traiter de "terroristes de la pensée" des adversaires politiques, onze jours après les attentats de Paris et de Saint-Denis, est au moins osé sinon carrément maladroit. C'est pourtant ce que fait Christophe Castaner, tête de liste PS pour les régionales en Provence-Alpes-Cote d'Azur.

[A LIRE ICI]

#Mercredi 25 novembre

À l'origine, il devait "s'impliquer comme il le fait d'habitude" dans la campagne des élections régionales. Manuel Valls avait prévu de participer à treize meetings, un dans chaque région, aux côtés des candidats du PS. Les attentats de Paris et Saint-Denis ont évidemment changé la donne et finalement, le Premier ministre n'en fera qu'un seul avant le premier tour du 6 décembre. Ce sera à Paris, avec Claude Bartolone.

[A LIRE ICI]

#Jeudi 26 novembre

Vous ne le saviez peut-être pas mais Valérie Pécresse parle russe. C'est elle-même qui l'annonce jeudi 26 novembre sur LCI – Radio Classique. Elle ajoute que, si elle en avait l'occasion depuis l'Île-de-France, elle aimerait bien dire deux trois choses à Vladimir Poutine. Et "de manière virile" qui plus est.

[A LIRE ICI]

#Vendredi 27 novembre

Ils font partie des figures principales de l'aile modérée de la droite. François Bayrou, Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin, ou le trio trait d'union entre Les Républicains et le MoDem. Le maire de Pau parle de cette fine équipe à L'Opinion, vendredi 27 novembre, expliquant qu’entre eux, il y a "plus qu’une union", mais "une entente".

[A LIRE ICI]

Du rab sur le Lab

PlusPlus