François Fillon prêt à se présenter contre Nicolas Sarkozy au premier tour de la présidentielle

Publié à 09h30, le 12 juillet 2013 , Modifié à 09h36, le 12 juillet 2013

François Fillon prêt à se présenter contre Nicolas Sarkozy au premier tour de la présidentielle
(Montage Le Lab via Reuters et Maxppp)

C'était son discours de rupture. Le 11 juillet, à La Grande Motte, François Fillon s'est publiquement positionné contre son ancien patron, Nicolas Sarkozy, en lui refusant notamment le statut "d'homme providentiel" devant lequel chacun s'éclipserait le jour J. Mais il est allé encore plus loin après le discours, devant quelques journalistes.

Une journaliste du JDD l'avait rapporté dès le 11 juillet au soir sur son compte Twitter et Le Parisien le relate ce 12 juillet Et si Nicolas Sarkozy refusait le principe d'une primaire en 2016 ? Et si, comme le souhaitent ses soutiens à l'instar de Claude Guéant ou Henri Guaino, il se considérait comme le candidat de la droite, sans présélection ? Alors François Fillon irait vraiment jusqu'au bout :

S'il n'y a pas de primaire, alors la primaire, ce sera le premier tour.

Autrement dit, François Fillon n'exclut pas de se présenter contre Nicolas Sarkozy pour le premier tour de l'élection présidentielle de 2017.

Cette situation ferait immanquablement penser à celle de 1995, lorsque ni Jacques Chirac, ni Edouard Balladur, n'ont accepté de céder leur place pour le premier tour de la présidentielle. Les deux hommes du RPR s'étaient affrontés, l'ex-Premier ministre réunissant 18.5% des voix et celui qui deviendra Président 20.84%.

Edouard Balladur avait ensuite dû s'eclipser pour le duel final entre Lionel Jospin et Jacques Chirac. A cette époque, le Front national n'était pas suffisamment puissant pour se hisser jusqu'au second tour et prendre la place du RPR ou du PS.

François Fillon poursuit en tout cas dans sa posture de "l'homme déterminé", expérimentée depuis le 9 mai 2013, date à laquelle il s'est dit candidat en 2017 "quoi qu'il arrive".

Du rab sur le Lab

PlusPlus