Hénin-Beaumont : "Marine Le Pen est mauvaise joueuse", pour Claude Bartolone

Publié à 12h32, le 08 décembre 2012 , Modifié à 12h32, le 08 décembre 2012

Hénin-Beaumont : "Marine Le Pen est mauvaise joueuse", pour Claude Bartolone
Claude Bartolone a rendu visite au maire de Carvin, Philippe Kemel, le 7 décembre 2012. (Maxppp)

Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, n’est pas tendre avec Marine Le Pen après le rejet de son recours par le Conseil constitutionnel. "Cela me rappelle ces sportifs qui s’en prennent à l’arbitre", a-t-il déclaré, vendredi 7 décembre.

Le recours déposé par le Front national concernant l’élection législative d’Hénin-Beaumont, où Marine Le Pen a été battue d’une centaine de voix, et rejeté par le Conseil constitutionnel a poussé le FN et sa présidente à demander la démission "du militant UMP" qui préside les Sages, Jean-Louis Debré.

En déplacement dans cette onzième circonscription du Pas-de-Calais, vendredi, jour de décision du Conseil, pour soutenir le député socialiste élu en juin, Philippe Kemel, Claude Bartolone a dit tout le mal qu’il pensait de la réaction de Marine Le Pen.

Pour le président de l’Assemblée nationale, la patronne du FN est "mauvaise joueuse", filant la métaphore sportive : 

"

Le moins qu'on puisse dire, c'est que Mme Le Pen est mauvaise joueuse. Elle a perdu, point à la ligne.

Cela me rappelle tous ces sportifs qui, à chaque fois qu'ils sont mauvais sur le terrain ou ne respectent pas les règles, s'en prennent à l'arbitre.

"

Et le titulaire du Perchoir d’ajouter, pointant la mauvaise foi de Marine Le Pen qui, selon lui, n’accepte pas les règles du jeu démocratique : 

"

Lorsqu'elle a contesté l'élection, elle savait très bien qu'à un moment donné, ça allait se retrouver devant le Conseil constitutionnel.

Et là, d'un seul coup, "j'ai perdu, donc c'est pas du jeu?" Elle est mauvaise joueuse.

"

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus