Hollande prend la première place sur Twitter

Publié à 06h46, le 14 mars 2012 , Modifié à 12h46, le 14 mars 2012

Hollande prend la première place sur Twitter
Sur Facebook, c'est Mélenchon et Le Pen, sur Twitter, Hollande est en tête mais Sarkozy est le sujet en tête (tequilarapido)

Le Labomètre, épisode 3. Chaque mercredi, nous publions les résultats d’une analyse permettant de mesurer l’activité des candidats à la présidentielle sur Twitter et Facebook, en collaboration avec l’agence tequilarapido. Notre ambition : vous proposer une vision détaillée de l'empreinte numérique des prétendants à l’Elysée sur les réseaux sociaux.
Les enseignements généraux de notre nouvelle livraison, conduite du 5 au 11 mars : cette semaine a été marquée par les bonnes performances de Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen sur Facebook, Nicolas Sarkozy qui devient le sujet le plus tweeté et François Hollande qui prend la première place sur Twitter.

  1. Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen se partagent le haut du podium

    La candidate du Front national et le candidat du Front de gauche se partagent tous les deux la première place du Labomètre Facebook de cette semaine. Les fans de Marine Le Pen et les membres de Facebook n’ont jamais autant interagi autour des publications de la candidate. Cette mobilisation se concrétise par un taux d’engagement de 19,18% sur la publication du 6 mars 2011 où Marine Le Pen relayait le record d’audience de TF1 lors de sa participation à l’émission Parole de candidats.

    Une mobilisation sans précédent depuis le premier Labomètre. A un niveau plus global, les communautés réagissent davantage aux propos de Marine Le Pen sur Facebook qu’à ceux des autres candidats avec un taux d’engagement de 9,38% sur l’ensemble de la période. Un constat sans surprise puisque la candidate du Front National suscite de nombreux commentaires sur l’avortement et le possible non remboursement de l’IVG. Une donnée structurelle pour expliquer ce taux : le mur de la fan page est fermé et les publications peu nombreuses, les audiences sont donc encouragées à se rabattre sur une unique publication pour échanger.
    De son côté, Jean-Luc Mélenchon réussit à accroître sa communauté. Une communauté résolument mobilisée autour des propos du candidat puisqu’elle est la seconde communauté la plus engagée de notre Labomètre Facebook. Cette mobilisation prend forme par la masse de like et de commentaires sur les photos publiées par le candidat sur sa fan page. Un format impactant sur Facebook associé à de nombreuses publications dans la journée du 6 mars grâce à une actualité dense (passage dans l’émission “Parole de candidat” sur TF1, meeting à Rouen, passage à 10% d’intentions de votes). Conséquence : Une communauté qui croît de 15% et qui se mobilise avec un taux d’engagement moyen de 2,5%.

  2. François Hollande prend la première place sur Twitter

    Cette semaine, le candidat socialiste se distingue en gagnant une place et passe devant Nicolas Sarkozy. Avec une forte activité sur Twitter (318 tweets), la communauté de François Hollande sur Twitter croît de 5% pour une moyenne de 28 followers gagnés par message envoyé sur le réseau de micro-blogging. Cette croissance s’explique par l’accueil positif de la campagne “Un café avec François Hollande” [voir notre article sur ce sujet]. Cette annonce est le 3ème sujet sur lequel les twittos ont le plus mentionné François Hollande (devant Nicolas Sarkozy avec Des Paroles et des actes et François Bayrou avec la même émission). Enfin, le candidat socialiste reste l’homme politique dotée de la plus grande communauté sur Twitter avec plus de 192 000 followers.

  3. Les twittos font de Nicolas Sarkozy, l’homme dont on a le plus discuté

    Malgré sa seconde position, les internautes ont largement commenté le passage télé du président candidat sur France 2 et dans une moindre mesure le meeting de Villepinte.

    Une activité transparaissant dans les 30 427 mentions adressées au candidat de l’UMP. Des réactions drainées par une sur-activité du compte Twitter du candidat amateur de live-tweet (442 tweets au total) lors de ses passages télé ou déplacements. A noter que les communautés gravitant autour de Nicolas Sarkozy ont été particulièrement actives lors de l’émission Des paroles et des actes sur France 2 puisqu’un peu plus de 30% des tweets envoyés à Nicolas Sarkozy l’ont été durant cette émission. Et Nicolas Sarkozy en profite pour développer ces tweets signés “NS” comme lorsqu’il “rend hommage à toutes les femmes qui par leur engagement, leur travail, leur amour, et leur courage font la France Forte.”. Un message entendu par sa communauté puisqu’il est repris 395 fois, donnant ainsi une visibilité importante au candidat.

  4. Jean-Luc Mélenchon, roi du RT

    Le candidat du Front de Gauche sait que son franc parler séduit les foules. Un sens de la forme qui plaît aux internautes et qui fonctionne bien sur Twitter. Sa marque de fabrique : des petites phrases assassines sur les autres candidats.

    Celle ayant eu le plus d’impact avec 395 reprises auprès des followers de Jean-Luc Mélenchon la semaine dernière :

    RT si tu penses qu’il est temps de mettre Sarkozy au chômage #dpda #SarkoCaSuffit.

    En gardant son naturel sur Twitter et en invitant sa communauté à retweeter son message, Jean-Luc Mélenchon utilise les codes de la plateforme, crée une formule récurrente et facilement mémorisable pour ses audiences.

  5. Méthodologie

    L’étude est réalisé à l’aide de superviz.in, outil d'analyse développé par tequilarapido.
    Échantillon :
    Ensemble des espaces de prises de paroles officiels sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) des candidats à l'élection présidentielle française.
    Sont analysées les fan pages officielles et les comptes Twitter officiels des personnalités politiques ci-après : Nathalie Arthaud (LO), François Bayrou (MODEM), Nicolas Dupont-Aignan (Debout La République), François Hollande (PS), Eva Joly (EELV), Marine Le Pen (FN), Jean-Luc Mélenchon (Front de Gauche), Philippe Poutou (NPA), Nicolas Sarkozy (UMP), Dominique de Villepin (République Solidaire), Corinne Lepage (Cap 21)
    Mode de recueil et méthodologie:
    Automatique grâce à l'outil Superviz.in via les API de Facebook et Twitter. L'analyse qualitative est ensuite réalisée par un social media manager au sein de l'agence Tequilarapido. Les classements sur chacune des plateformes sont déterminés à partir de la performance des candidats sur la période d'analyse à partir de 3 indicateurs de mesure :
    Facebook : Acquisition de fans, Engagement moyen des audiences sur les publications, Acquisition de fans par publication
    Twitter : Acquisition de followers, Nombre de mentions du compte du candidat, Acquisition de followers par publication
    Période d'analyse :
    05 au 11 mars 2012 soit une période consécutive de 7 jours

    Les labomètres précédents
    Labomètre 2 : la mobilisation s'essouffle.
    Labomètre 1 : Mélenchon profite du débat face à Le Pen. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus