Jean-François Copé a quémandé ses félicitations auprès de Nicolas Sarkozy ...

Publié à 13h29, le 20 novembre 2012 , Modifié à 13h36, le 20 novembre 2012

Jean-François Copé a quémandé ses félicitations auprès de Nicolas Sarkozy ...
Jean-François Copé et Nicolas Sarkozy en mars 2012 à Meaux (Reuters)

Non seulement Nicolas Sarkozy n'a pas appelé de lui-même Jean-François Copé mais, en plus, l'ancien chef d'Etat prend soin de le faire savoir. Ce 20 novembre, son "entourage" a fait état de cet échange à l'AFP avec des mots soigneusement choisis :

"

Jean-François Copé, président de l'UMP, a téléphoné lundi soir, après avoir été déclaré vainqueur de l'élection à la tête du parti, à Nicolas Sarkozy, qui l'a félicité pour sa victoire, a annoncé mardi à l'AFP l'entourage de l'ancien chef de l'Etat.

"

Nicolas Sarkozy, qui a pris soin de ne pas prendre parti officiellement durant toute la campagne, n'a donc pas contacté de lui-même son successeur à la tête du parti. C'est Jean-François Copé qui a dû décrocher son téléphone pour recueillir les félicitations de rigueur de l'ex-président.

L'entourage de Nicolas Sarkozy a d'ailleurs pris bien soin d'indiquer que la conversation téléphonique n'était pas de son fait. Un souci de la précision qui n'est pas du meilleur effet pour le nouveau président de l'UMP.

La veille, sur BFMTV, c'est un Jean-François Copé gêné qui avait refusé de répondre à Jean-Jacques Bourdin sur cette question. "Avez-vous eu Nicolas Sarkozy au téléphone ?", lui demande le journaliste. La réponse étant manifestement "non", le vainqueur esquive :

"

Je ne réponds pas à cette question car, par définition, je ne parle jamais de mes conversations téléphoniques

"

Quitte à se contredire quelques minutes après en faisant état de ses coups de fil à François Fillon.

Du rab sur le Lab

PlusPlus