Juppé candidat pour la présidence de l'UMP : NKM et Apparu y croient

Publié à 18h25, le 17 août 2012 , Modifié à 18h43, le 17 août 2012

Juppé candidat pour la présidence de l'UMP : NKM et Apparu y croient
Nathalie Kosciusko-Morizet et Benoist Apparu, en janvier 2012. (Maxppp)

Juppé candidat à la tête de l'UMP, ils y croient toujours. Après NKM, c’est au tour de l'ancien ministre Benoist Apparu de revenir sur l’hypothèse d’un Alain Juppé lancé dans la course à la tête de l’UMP.

Et de dire tout le bien qu’il en pense, ce vendredi 17 août, sur RMC, d'un Juppé président de l'UMP : "Mon choix pour l’instant [est] évidemment Juppé, s’il se présente. Parce qu’il me parait avoir le profil pour répondre à l’équation que je posais tout à l’heure."

L’équation sans inconnue d’Apparu ?

"[Alain Juppé est] une personne qui à l’autorité, ce que demandait Brice Hortefeux, une personne pour qui l’unité de la famille politique, Alain Juppé la créé, est la pierre angulaire du projet, c’est aussi ce que demandait Brice Hortefeux, et une personne qui soit désintéressée pour 2017.

Un argumentaire développé sur RMC, et rappelé sur Twitter quelques heures après :

Des compliments qui font échos à l'encouragement de Nathalie Kosciusko-Morizet qui expliquait à Sud-Ouest, le 16 août : "J’ai dit à Juppé que s’il relançait sa candidature en août, je reconsidérerais la mienne."

Pourtant, le 8 août, Le Lab expliquait, d'après un article de l'Express, que Benoist Apparu ne soutenait ni Fillon, ni Copé... mais ne se montrait guerre optimiste sur la candidature d'Alain Juppé : "Lui était plutôt pour Alain Juppé. Mais sur la candidature du maire de Bordeaux, il admet que 'c'est mort'."

Chantal Jouanno, en juin, apportait tout son soutien, et ses encouragements, au maire de Bordeaux.

Quid de la candidature d'Alain Juppé ?

Comme l'expliquait, le 16 août, Le Lab, en pleine bataille Copé/Fillon pour la tête du parti, Alain Juppé s'est proposé comme une alternative à la guerre des chefs, assurant qu'il n'avait aucune ambition pour 2017. Son idée : déconnecter l'élection de l'automne 2012 à celle de 2017. 

Une idée qui séduit Apparu. Et arrange NKM.

Du rab sur le Lab

PlusPlus