La colère de Morano contre Fillon : "Avec un programme comme ça, Séguin doit se retourner dans sa tombe"

Publié à 19h57, le 27 décembre 2016 , Modifié à 20h10, le 27 décembre 2016

La colère de Morano contre Fillon : "Avec un programme comme ça, Séguin doit se retourner dans sa tombe"
© PASCAL GUYOT / AFP

C’était le 27 novembre. Ce soir-là, François Fillon remportait nettement la primaire de la droite au second tour contre Alain Juppé. Nadine Morano était alors heureuse. "La vérité, les valeurs, l’autorité de l’Etat, le retour de la vraie France, les Français ont choisi un discours clair sans compromission", écrivait-t-elle alors sur Twitter. Un autre siècle. Car désormais Nadine Morano est en colère.

La députée européenne Les Républicains est même partie en guerre contre François Fillon. Plus exactement, contre son programme. Selon le Canard enchaîné daté du mercredi 28 décembre, l’ancienne ministre déléguée chargée de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle (dans le gouvernement de François Fillon) a dézingué son projet en matière de pouvoir d’achat devant plusieurs collègues eurodéputés :

 

 

"

J’ai fait la campagne de 2007 quand on proposait de travailler plus pour gagner plus. Je ne ferai pas celle de 2017 en proposant de travailler plus pour gagner moins.

"

La responsable LR, qui n'avait soutenu aucun candidat au premier tour de la primaire tout en penchant pour Nicolas Sarkozy, a ensuite estimé que François Fillon n’avait plus aucun lien avec son mentor, l’ancien président de l’Assemblée nationale Philippe Séguin. "Je n’oublie pas d’où je viens. Supprimer l’ISF, la durée légale du temps de travail, augmenter la TVA de 2 points, c’est contraire à ce dont François Fillon se dit l’héritier : le gaullisme social", a t-elle fustigé.

Alors que l’ancienne députée de Meurthe-et-Moselle Nadine Morano, elle, est une vraie gaulliste. "Gaulliste je suis, gaulliste je resterai !", avait-t-elle ainsi écrit sur Facebookle 28 septembre 2015. La veille, pourtant, elle avait créé la polémique en qualifiant la France de "pays de race blanche" lors de son passage dans l’émission On n’est pas couché.  

Heureusement, Nadine Morano veille toujours fidèlement sur le général de Gaulle. Il faudra encore compter sur elle pour distribuer les brevets de gaullisme à ceux qui le méritent. Mais gare à ceux qui ne le méritent pas, comme François Fillon, quand même bien le candidat LR à la présidentielle évoque régulièrement la figure de l'ancien chef de l’Etat. La sentence de la députée européenne peut alors être terrible :

 

 

"

Avec un programme comme ça, Philippe Séguin doit se retourner dans sa tombe.

"

Nadine Morano ne fait pas partie de l’équipe de campagne de François Fillon. Elle semble définitivement écartée de la machine LR, n’étant pas présente dans l’équipe dirigeante du parti dévoilée fin novembre. De là à dire que sa colère serait liée...

 

[BONUS TRACK] Le temps de travail fixé à 48 h maximum ? "Indéfendable" selon Carrez

Un autre responsable LR a critiqué le programme de François Fillon, selon le Canard enchaîné : Gilles Carrez. Le président de la commission des Finances à l’Assemblée a en effet émis de gros doutes sur l’efficacité électorale du programme de l’ancien Premier ministre. Voilà ce qu’il a lancé devant des députés :

 

 

"

Il va falloir qu’on bouge sur le temps de travail, sinon ça va lui péter à la figure.

"

Car selon Gilles Carrez, "fixer, par la loi, à 48 heures le temps de travail maximum, c’est indéfendable en réunion publique. C’est incompréhensible pour les gens, invendable"

Du rab sur le Lab

PlusPlus