Le compte Twitter de Cahuzac renaît à son insu

Publié à 12h26, le 20 mai 2013 , Modifié à 12h40, le 20 mai 2013

Le compte Twitter de Cahuzac renaît à son insu
Le faux et l'ancien vrai compte Twitter de Jérôme Cahuzac. (MaxPPP)

ATTENTION AUX CONTREFAÇONS - @J_Cahuzac est de retour sur Twitter. Le compte au nom de l'ancien ministre du Budget, fermé début avril,  réapparait sur la toile. Mais à l'insu de l'intéressé qui a raconté à La Dépêche ne pas être le propriétaire du compte, ce lundi 20 mai. 

Samedi 18 mai au soir, juste avant minuit, au moment précis où l'ancien député fait officiellement savoir qu'il ne sera pas candidat à la législative partielle qu'il a provoquée dans la troisième circonscription du Lot-et-Garonne, quatre messages, à la première personne du singulier, mis en ligne avec un iPhone, reprennent ses principales déclarations :

Je ne serai pas candidat. J'espère que chacun comprendra et respectera ce choix douloureux qui me fut bien difficile à faire.

— Jérôme Cahuzac (@J_Cahuzac) 18 mai 2013

Sachez que j'ai fait procéder au rapatriement des montants litigieux. Ils sont en France à la disposition de la justice. Je paierai ma dette

— Jérôme Cahuzac (@J_Cahuzac) 18 mai 2013

Et je ferai don du reliquat, s'il existe, à des oeuvres caritatives de l'arrondissement de Villeneuve.

— Jérôme Cahuzac (@J_Cahuzac) 18 mai 2013

Mon entretien à paraître aujourd'hui dans La Dépêche du Midi : ladepeche.fr/article/2013/0…

— Jérôme Cahuzac (@J_Cahuzac) 18 mai 2013

En plus de reprendre exactement son nom d'utilisateur, ces quatre messages, abondamment rediffusés, ont tout du "style" qu’entretenait l’ancien ministre sur un compte qu’il avait transformé en objet de communication au plus fort de la tempête affrontée à Bercy. Jérôme Cahuzac  y partageait en effet régulièrement passages médiatiques et déclarations.

Contacté ce lundi matin par Le Lab, un proche du ministre déchu assure n'avoir "aucune idée" de qui s'amuse ainsi à usurper son identité.

Selon les conditions d'utilisation de Twitter  un compte désactivé– l’opération effectuée par Jérôme Cahuzac le 11 avril – peut être "réactivé" par son auteur pendant 30 jours. Une fois ce délai écoulé, tout un chacun est libre de recréer un compte.

Par ailleurs, le "blog" que tenait Jérôme Cahuzac et qui, lui aussi, a été abondamment utilisé par l’ancien ministre, qui bénéficiait parfois d’un coup de main de "plumes" extérieures, est toujours figé sur son message d’aveu, signé du 2 avril.

[Archive] Les derniers vrais tweets de Jérôme Cahuzac : 

Du rab sur le Lab

PlusPlus