Le député UMP Lionnel Luca veut que les journalistes "indiquent leurs notes de frais" au festival de Cannes

Publié à 11h09, le 18 mai 2015 , Modifié à 11h09, le 18 mai 2015

Le député UMP Lionnel Luca veut que les journalistes "indiquent leurs notes de frais" au festival de Cannes
Lionnel Luca. © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

JE SUIS UN AGITATEUR – Provocateur dans l’âme, le député UMP Lionnel Luca ne compte pas changer de sitôt. Alors que vient de s’ouvrir, le 13 mai, la 68e édition du festival de Cannes, événement couvert en grande pompe par de nombreux médias, l’élu du parti de Nicolas Sarkozy s’attaque aux journalistes envoyés sur le festival du 7e art.

Ainsi demande-t-il à ce que les journalistes accrédités à Cannes "indiquent leurs notes de frais et les avantages en nature pour leur présence à Cannes" :

Le député UMP veut donc pousser la transparence jusqu’aux entreprises de presse. Des entreprises privées. Henri Guaino, opposé aux lois gouvernementales sur la transparence des élus, avait aussi réagi en demandant, lors d’une interview, à son interlocuteur de dévoiler son patrimoine. Et y était parvenu.

Quant à Lionnel Luca, ce n’est pas sa première saillie provocatrice. Pas plus tard que le 24 mars, il s’était fendu d’un tweet plus que douteux à propos du crash de l’A320 de la GermanWings. Un tweet que Lionnel Luca avait assumé pleinement, mais qui avait provoqué un gros incident de séance à l'Assemblée nationale et l'indignation de nombreux membres de la majorité. 

En 2012, après avoir qualifié Valérie Trierweiler de Valérie "Rottweiler", il avait crié au "fascisme" et dénoncé une "dérive totalitaire". Tout simplement. Du Lionnel Luca dans le texte.

Du rab sur le Lab

PlusPlus