Le dialogue de sourds entre Nicolas Sarkozy et Alain Juppé au bureau politique de l'UMP

Publié à 19h27, le 12 mai 2015 , Modifié à 19h33, le 12 mai 2015

Le dialogue de sourds entre Nicolas Sarkozy et Alain Juppé au bureau politique de l'UMP
PIERRE ANDRIEU / AFP

QUIPROQUO - Alain Juppé a l'habitude de se justifier sur son âge. Notamment lorsque Nicolas Sarkozy utilise celui-ci comme argument en faveur de sa candidature à la primaire. Mais le président de l'UMP n'est pas forcément à l'abri des déboires de la vieillesse. Et c'est lui qui le dit.

Selon le Canard Enchaîné du 13 mai 2015, un véritable dialogue de sourds aurait eu lieu entre les deux hommes lors de la réunion politique du 5 mai destinée à entériner un vote des militants sur le changement de nom du parti. Alors que le vote a eu lieu pour valider les différentes options préconisées lors de la réunion, Alain Juppé prend la parole pour saluer ce "consensualisme" des membres présents.

Un terme que Nicolas Sarkozy ne comprend pas et assimile à un "gros mot", selon l'hebdomadaire. Ce qui pousse ce dernier à reprendre la parole. S'ensuit le dialogue suivant:

"

- Nicolas Sarkozy : Je suis un grand sentimental, je déteste les coups bas.



- Alain Juppé : Quoi ? Tu détestes les combats



- Nicolas Sarkozy : Non, les coups bas.

"

Un moment d'incompréhension qui provoque un silence dans la salle que Nicolas Sarkozy rompt par une boutade :

 

"

Vous savez, à notre âge, avec Alain, on a des problèmes d'audition.

"

Pour rappel, Alain Juppé fêtera ses 70 ans en août prochain alors que Nicolas Sarkozy a fêté ses 60 ans fin janvier. 

La petite histoire ne dit pas cependant ce qu'a répondu le maire de Bordeaux suite à cette phrase. Nul doute qu'il aurait pu ressortir son contre-argument de juin 2014 où il avait déclaré :

 

"

 Il vaut peut-être mieux un sexa en forme qu'un quinqua amorti.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus