Pour Guillaume Peltier, Bruno Le Maire est "déjà le troisième homme" pour la primaire de droite en 2016

Publié à 20h19, le 12 mai 2015 , Modifié à 20h27, le 12 mai 2015

Pour Guillaume Peltier, Bruno Le Maire est "déjà le troisième homme" pour la primaire de droite en 2016
© VALERY HACHE / AFP

Troisième Homme - Officiellement, Bruno Le Maire n'est pas encore candidat à la primaire de droite de 2016. Officieusement, le député de l'Eure continue de tracer sa route vers la primaire. C'est ce que révèle l'Opinion (lien abonné) dans un article décrivant l'ascension de l'ancien ministre de l'Agriculture au sein de l'UMP. 

Alors que Bruno Le Maire a pris la tête de la fronde contre la réforme du collège, beaucoup de responsables UMP ont dû admettre que ce dernier avait réalisé un coup politique. Comme le juppéiste Hervé Gaymard affirmant : "Il a été habile".

Mais, pour certains, ce coup politique et cette ascension s'expliquent par l'équipe qui entoure le député. C'est l'avis de Guillaume Peltier, sarkozyste un chouïa déçu. Il dit :

"

Il a quinze mecs prêts à mourir pour lui. Nicolas Sarkozy et Alain Juppé en ont moins.

"

Et ce même Peltier de juger que Bruno Le Maire est "déjà le troisième homme" de la primaire, n'en déplaise à François Fillon. Il développe :

"

Il est déjà le troisième homme, c’est très fort à 18 mois de la primaire. Montebourg ne l’a été qu’au soir du premier tour. Si Le Maire est face à Sarkozy au second tour de la primaire, il gagne. Il a la personnalité de Juppé et la ligne de Sarkozy.

"

En plus de la personnalité de Juppé et la ligne de Sarkozy, Bruno Le Maire peut également se targuer d'être le "seul lettré" de la classe politique française selon Frédéric Mitterrand. De quoi se garantir presque du statut de troisième homme. À moins qu'un invité surprise ne vienne se mêler à la bataille. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus