Le nouveau monde est prévenu : Ségolène Royal n’est pas "retirée" de la vie politique

Publié à 11h07, le 15 décembre 2017 , Modifié à 11h07, le 15 décembre 2017

Le nouveau monde est prévenu : Ségolène Royal n’est pas "retirée" de la vie politique
Ségolène Royal. © AFP

L’ancien monde pré-Macronien n’a pas lâché l’affaire. Après s’être invitée au premier rang du grand meeting parisien d’Emmanuel Macron lors de l’entre-deux-tours de la présidentielle, Ségolène Royal espérait rester dans le game, voire rester ministre. Pas de bol, comme aurait pu dire François Hollande, mais, à défaut d’un maroquin, Ségolène Royal a finalement accepté le poste d’ambassadrice pour les pôles Arctique et Antarctique. Une retraite dorée et gelée ? Pas vraiment.

Car l’ancienne candidate à la présidentielle et plusieurs fois ministres entre 1992 et 2017 n’a renoncé à rien. Invitée du Talk Le Figaro jeudi 14 décembre, l’ancienne ministre de l’Environnement fait savoir qu’elle compte encore bien peser :

"

Je ne suis pas retirée de la vie politique.

"

Et de poursuivre :

"

Je suis libre, je regarde ce qui se passe et je ferai mes choix en fonction de ce que je crois bon.

"

Si les rumeurs l’envoient briguer la mairie de Paris en 2020 voire jouer un rôle aux européennes de 2019, pour l’instant, Ségolène Royal parle climat et juge régulièrement l’action de son successeur Nicolas Hulot, lui conseillant de ne pas se "faire avoir" par Bercy. Des prises de position politiques qui ont irrité l’ancien présentateur d’Ushuaïa qui a ironisé sur le temps passé par Ségolène Royal à "s’occuper de politique".

Mais, peut-être pour ne pas insulter l’avenir, Ségolène Royal souligne aujourd’hui que Nicolas Hulot "fait le job". "Comme tous les ministres de l’environnement", ajoute-t-elle tout en prévenant qu’elle va garder sa liberté de parole et de pensée. "Parfois, je dis ce que j’ai à dire", affirme-t-elle.

Du rab sur le Lab

PlusPlus