L'eurodéputé FN Bruno Gollnisch va participer à une conférence privée d'Egalité et Réconciliation

Publié à 16h01, le 18 janvier 2016 , Modifié à 16h36, le 18 janvier 2016

L'eurodéputé FN Bruno Gollnisch va participer à une conférence privée d'Egalité et Réconciliation
© BORIS HORVAT / AFP

Il EST OU LE PROBLÈME ? - Il assume, il est comme ça Bruno Gollnisch. L'eurodéputé FN participera jeudi 21 janvier à Reims à une "conférence privée" organisée par une section régionale du mouvement Egalité et Réconciliation (ER), présidé par l'essayiste d'extrême droite Alain Soral. Et pour justifier sa présence à cette "soirée privée", Bruno Gollnisch n’hésite pas à faire le parallèle avec les demandes d’interview de journaux comme Le Monde ou Libération.

Il dit à l'AFP :

"

Il est en effet prévu que je fasse une conférence privée, assez académique et pas politique sur les civilisations de l'Extrême-Orient et la relation que les Occidentaux doivent avoir avec elle. Ce serait à l'invitation de Jean-Luc Mélenchon, ce serait la même chose, je m'exprime devant les gens qui m'invitent, je réponds bien aux questions du Monde ou de Libération, pourquoi pas celles d'ER ?

"

Sur le site du mouvement ER, le titre de la conférence "exceptionnelle" est "Occident, Orient, craintes et espoirs". "Dans cette période troublée où les peuples européens sont agressés de toutes parts, il est clair que les problèmes des Français ne peuvent être résolus sans prendre un peu de hauteur. Qui de mieux placé qu'un député européen, patriote et très au fait du droit international comme Bruno Gollnisch, peut nous éclairer sur les problèmes réels et les solutions possibles?", peut-on lire sur ER.

Pour rappel, Egalité et Réconciliation se présente comme une association politique "trans-courants" se réclamant "de la gauche du travail et de la droite des valeurs". Son fondateur, Alain Soral, a été condamné à plusieurs reprises pour diffamation ou propos à caractère raciste ou antisémite. Fin 2013, la justice avait interdit ou partiellement censuré cinq livres qu'il avait édités pour antisémitisme.

 

 

Bonus : la vidéo de présentation de la soirée : 

Du rab sur le Lab

PlusPlus