Lobbying payant d'Hervé Mariton : le bureau politique des "Républicains" élargi à l'Outre-mer

Publié à 17h44, le 21 mai 2015 , Modifié à 18h01, le 21 mai 2015

Lobbying payant d'Hervé Mariton : le bureau politique des "Républicains" élargi à l'Outre-mer
Encore une victoire de Mariton © LOIC VENANCE / AFP

VICTOIRE - 116 membres et pas un seul représentant de l'Outre-mer ? Hervé Mariton ne pouvait pas laisser passer ça. Et le député UMP de la Drôme, dont trop de gens ignorent certainement qu'il fut un éphémère ministre de l'Outre-mer de Jacques Chirac, a obtenu gain de cause : deux jours après l'annonce de la composition du pléthorique bureau politique des futurs "Républicains", celui-ci vient d'être élargi, jeudi 21 mai, aux représentants de l'Outre-mer.

D'après une journaliste du Figaro, trois représentants de ces territoires ainsi qu'un "ultramarin de métropole" (élus de métropole originaires de DOM) font donc leur entrée dans l'organigramme et le "gouvernement" du parti compte donc désormais 120 membres. Toujours selon cette journaliste, c'est "à la demande d'Hervé Mariton" que cet élargissement a été décidé :

Contacté par Le Lab, Hervé Mariton confirme l'information et raconte sa démarche auprès des instances dirigeantes de l'UMP :

"

J'ai fait l'observation, mardi, qu'il manquait des représentants de l'Outre-mer au sein du bureau politique. Je n'étais pas présent mais j'ai fait passer le message dans l'après-midi. Cela n'a manifestement pas été résolu immédiatement mais 48 heures après, c'est réglé. Donc c'est très bien.

"

Car selon lui, "l'UMP a beaucoup à gagner et à re-gagner en Outre-mer". Satisfait, Hervé Mariton ne veut en revanche pas dire si c'est Nicolas Sarkozy himself qui lui a annoncé la bonne nouvelle. "Écoutez, les choses se font...", élude-t-il. 

D'ailleurs, le troisième (et dernier) homme de l'élection à la présidence de l'UMP n'a pas mené bataille seul. Les médias locaux, à l'image d'Outre-mer 1ère, s'étaient questionnés sur cette absence de leurs représentants au sein du BP. "Même Daniel Gibbs, le député UMP de Saint-Martin et Saint-Barthélémy, n'y figure pas. Il est pourtant Secrétaire général du Comité des Outre-mer de l'UMP", faisait remarquer à juste titre le site de la chaîne du groupe France Télé. 

L'impair est donc corrigé, Hervé Mariton ayant encore une fois exercé sa force de proposition. Reste aux militants de l'UMP à valider la composition de ce bureau politique, ainsi que le nouveau nom et les statuts des futurs "Républicains". Ces trois votes auront lieu les 28 et 29 mai, avant le congrès de refondation du parti.

>> À lire également sur Le LabLe PS dénonce l’absence de secrétaire national aux Outre-mer à l’UMP et parle de "vision ghettoïsante des Outre-mer"

Du rab sur le Lab

PlusPlus