Marine Le Pen à DPDA : Xavier Bertrand écrit à France Télé, dénonçant un déséquilibre vis-à-vis des autres candidats en Nord-Pas-de-Calais-Picardie

Publié à 12h49, le 15 octobre 2015 , Modifié à 14h03, le 17 octobre 2015

Marine Le Pen à DPDA : Xavier Bertrand écrit à France Télé, dénonçant un déséquilibre vis-à-vis des autres candidats en Nord-Pas-de-Calais-Picardie
© PHILIPPE HUGUEN / AFP

SCANDAAAAALE - Ils n'en manquent pas une pour exister dans cette campagne. Marine Le Pen et Xavier Bertrand, tous deux têtes de liste (respectivement FN et LR) pour les élections régionales de décembre en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, sont à couteaux tirés, s'emparant régulièrement des mêmes sujets. Et Xavier Bertrand entend bien ne pas laisser une once de terrain libre à la présidente du FN.

Jeudi 15 octobre, c'est par une lettre ouverte adressée à la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, que l'ancien ministre du Travail tente de contre-carrer le plan médias de Marine Le Pen. Celle-ci est l'invitée de l'émission politique phare de France 2, Des paroles et des actes, le 22 octobre. Inacceptable pour le député-maire de Saint-Quentin, qui y voit un manque d'équité vis-à-vis des autres candidats de la région.

Il communique donc sur son courrier à la patronne de France Télé, qu'il publie sur Twitter (interpellant également le CSA) :

Fustigeant "une rupture inacceptable des engagements de France Télévisions", il écrit :

"

Le service public est garant d'une exposition équilibrée des candidats. Pourtant, cette émission se tiendra deux jours seulement avant que ne débute le délai de six semaines qui vous impose un traitement équitable des candidats.



De toute évidence, si près du premier tour des élections régionales, vous faites le choix d'offrir à madame Le Pen une très large audience [...], sans donner à ses concurrents la même exposition. Il s'agit d'une rupture inacceptable des engagements de France Télévisions.

"

Selon lui, si le groupe public ne revenait pas sur cette invitation, il serait coupable de faire campagne pour la présidente du parti d'extrême droite :

"

Si cette émission était maintenue dans sa forme, cela signifierait tout simplement que France Télévisions a volontairement choisi de favoriser madame Le Pen en Nord-Pas-de-Calais-Picardie en lui réservant une telle émission.

"

Notons tout de même au passage que Xavier Bertrand est pour sa part, outre sa qualité de candidat aux régionales, candidat à la primaire de la droite et du centre pour 2017. Selon sa logique, s'il était invité de DPDA, France 2 devrait-elle alors convier tous ses adversaires pour ce scrutin interne à l'opposition (ce qui fait du monde) ?

[Edit 16 octobre] Soutenu par Cambadélis

Le patron du PS aussi n'est pas très content de voir la présidente du FN invité une cinquième fois à DPDA. "Cinq fois, ça fait beaucoup non ?" dit Jean-Christophe Cambadélis sur France Info, expliquant soutenir la démarche de Xavier Bertrand. Il dit :

"

Elle est invitée alors qu’elle est candidate aux régionales, c’est quand même lui donner un petit coup de pouce. Je suis d’accord avec lui (Xavier Bertrand). On aurait pu inviter Xavier Bertrand. Il parait même que c’est elle qui décide qui elle aura en face. J’ai simplement dit à mon service de presse que j’étais prêt à débattre avec elle dans mon prochaine PPDA… DPDA. Voilà un lapsus révélateur.

"


[Edit 17 octobre] Et maintenant, la lettre à Fleur Pellerin...

Expliquant "n'avoir reçu aucune réponse de Delphine Ernotte", Xavier Bertrand publie ce samedi un courrier adressé cette-fois à Fleur Pellerin, autorité de tutelle de France Télévisions :

Le journaliste animateur de l'émission, David Pujadas, a pour sa part répondu aux critiques. Il a notamment précisé que la cheffe frontiste n'avait été présente que quatre fois en tant qu'invitée principale en 35 émissions. Les temps de parole sont strictement encadrés par le CSA. Ces trois dernières années, celui du FN est de 12% du total, soit le bas de la fourchette des obligations", a-t-il ajouté.

Dans ces conditions, France Télévisions a par ailleurs déprogrammé un autre passage de Marine Le Pen, prévu celui-ci ce 18 octobre sur France 3 lors du 12/13 Dimanche.

 



 

À LIRE SUR LE LAB :

Xavier Bertrand est sûr de gagner contre Marine Le Pen parce qu'il n'a (presque) jamais perdu une élection

Billets gratuits pour les réfugiés : Marine Le Pen et Xavier Bertrand font la course pour écrire à la SNCF

Du rab sur le Lab

PlusPlus