La gauche accuse Virginie Calmels de faire huer Sud Ouest en meeting

Publié à 11h51, le 15 octobre 2015 , Modifié à 19h41, le 15 octobre 2015

La gauche accuse Virginie Calmels de faire huer Sud Ouest en meeting
© NICOLAS TUCAT / AFP

Les candidats LR aux régionales ont des relations plutôt fraîches avec la presse locale. C’est le cas de Dominique Reynié en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, qui a créé un baromètre pour mesurer le traitement médiatique des candidats par la presse appartenant à Jean-Michel Baylet, mais c’est aussi le cas pour Virginie Calmels, candidate LR en Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin.

Mercredi 14 octobre, lors d’un meeting de campagne à Limoges avec en têtes d’affiche les "amis" Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, l’adjointe au maire de Bordeaux a une nouvelle fois attaqué le quotidien régional Sud Ouest. En dénonçant et en faisant huer les subventions accordées par Alain Rousset, le président PS sortant d’Aquitaine et candidat à sa propre succession, et la région au journal. Elle a également décidé de boycotter les débats organisés par le canard local, dénonçant un parti-pris du journal.

Une attitude qui a choqué à gauche où l’on dénonce une "atteinte à la liberté de la presse" et une "attaque à la démocratie".

Ainsi Stéphane Delpeyrat, vice-président de la région Aquitaine :

Ou le député PS Arnaud Leroy :

Ou encore la suppléante de Noël Mamère, également élue au conseil régional :

 

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

Régionales : Virginie Calmels va boycotter les débats organisés par Sud Ouest, dénonçant un parti-pris du journal

Reynié crée un baromètre pour mesurer le traitement médiatique des candidats par la presse appartenant à Baylet

Alain Juppé accorde un bon point à Alain Rousset, l’adversaire socialiste de son adjointe Virginie Calmels aux régionales

Du rab sur le Lab

PlusPlus