Municipales à Marseille : Jean-Claude Gaudin estime être "toujours le meilleur" et celui "qui fait reculer le plus le Front national"

Publié à 08h35, le 16 juillet 2013 , Modifié à 08h35, le 16 juillet 2013

Municipales à Marseille : Jean-Claude Gaudin estime être "toujours le meilleur" et celui "qui fait reculer le plus le Front national"
Jean-Claude Gaudin. (Capture d'écran France 2)

C’EST QUI LE PATRON ? -Le sondage de la discorde. Dénoncée par l’UMP Guy Teissier, qui aimerait bien avoir l’investiture de son parti pour les municipales à Marseille, la dernière enquête d’opinion, commandée par l’UMP, place le sénateur-maire de la ville, Jean-Claude Gaudin en tête. Ce dont il se félicite.

Invitée des 4 Vérités, ce mardi 16 juillet sur France 2, Jean-Claude Gaudin revient sur la commande de ce sondage et consent, aux vues des résultats, que cela l’incite à se représenter. De surcroit, il rappelle à ses concurrents à droite que d’ordinaire, à l’UMP, le maire sortant est automatiquement candidat à sa succession :

"

Ca m’incite à me représenter. Dans la formation politique à laquelle j’appartiens, lorsque le maire est sortant, il a l’investiture ipso facto.

Comme nous sommes dans la deuxième ville de France, et que plusieurs de mes amis souhaitent un jour me remplacer, j’ai demandé à Jean-François Copé qu’on fasse un sondage pour que les choses soient claires.

"

Et pour le sénateur et maire de la cité phocéenne, les choses sont on ne peut plus limpides : il est le meilleur pour 2014.

"

Il est clair que pour la droite républicaine et le centre, je suis toujours le meilleur.

"

Et d’ajouter, concédant que sa décision "approche" :

"

Ca m’incite à me représenter, la popularité dont je bénéficie.

Quand on comparera ce que j’ai fait par rapport aux turpitudes de la classe politique socialiste en général, les Marseillais s’en rendront compte. 

"

Autre argument mis en avant par le président du groupe UMP au Sénat : sa capacité, unique selon lui, à faire baisser le FN à Marseille.

Pour le démontrer, Jean-Claude Gaudin prend l’exemple de sa "quatrième" élection comme député.

"

Quand j’ai été élu député pour la 4e fois, j’ai fait 64% des voix. L’année suivante, je suis allé au Sénat et c’est Jean-François Mattéi qui m’a remplacé. Il a fait 52. Et la dame du Front national 48.

"

Une anecdote qui lui permet de tirer comme conclusion :

"

Je suis celui à droite et au centre qui fais reculer le plus le Front national.

"

BONUS TRACK : Un bon point pour Hollande

La Cour des comptes a salué les efforts de l’Elysée en matière de dépenses. Un bon point salué par Jean-Claude Gaudin.

Avec un soupçon d’ironie :

"

Tant mieux, comme il n’en marque pas beaucoup de bons points. S’ils en ont un, c’est déjà pas mal.

"

Et de féliciter le chef de l’Etat :

"

Soyons fair-play.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus